La preuve de l'existence de quotas dans le football?

société
Football
Origine géographique et culturelle, religion… quand il s'agit de jouer au football, ces détails comptent. Le site Internet Médiapart révèle l'existence d'un système de quotas dans le monde professionnel du football français.
Ce sont des propos qui font tâche. Le site internet d'investigation Médiapart (lien avec abonnement) avait déjà en 2011 affirmé que la Fédération française de football s'inquiétait de la forte proportion de Noirs sur les terrains de foot français. Pour remédier à ce qu'elle considérait comme un problème, la FFF aurait alors mis en place des quotas officieux, afin qu'il y ait plus de joueurs blancs. Des révélations qui entraîneront la suspension du Directeur technique national de l'époque, François Blaquart.
 

"Le nier serait absurde"

Deux ans plus tard, Médiapart s'appuie sur des propos tenus par Jean-Pierre Louvel, le président de l'Union des clubs professionnels de football (UCPF). Invité à s'exprimer dans le livre "Racaille football club" du journaliste de RMC Daniel Riolo, puis auprès des journalistes de Médiapart, il aurait alors reconnu implicitement l'existence de ces quotas. "Tous les clubs dosent et font en quelque sorte des quotas, pas trop de ceci ou cela…(…) le nier serait absurde".
Selon le président de l'UCPF, l'idée serait avant tout de favoriser la vie sociale des clubs, notamment en limitant le nombre de joueurs d'origine africaine, ou encore jeûnant pendant le ramadan.

Jean Pierre Louvel s'est défendu de tout racisme auprès de l'AFP, regrettant que Médiapart "ait sorti des lignes de leur contexte. Mediapart m’appelle et je leur dis que bien entendu, je maintiens mes propos mais qu’ils sont hors contexte. Ils ont fait un article négatif car ils ne cherchent que ça. Je suis très à l’aise là dessus, qu’on ne vienne surtout pas m’attaquer sur le racisme", poursuit Louvel. "A titre personnel, mon petit fils est franco-camerounais et il s’appelle Louvel", a-t-il affirmé.