Crash de la Yemenia : un rapport très attendu

éducation
Rencontre Cuvillier Yemenia
©Toufaïli Andjilani
Le Ministre des Transports, Frédéric Cuvillier, a reçu ce mardi les représentants des familles des victimes du crash de la Yemenia. Il devait leur remettre le rapport final sur l'accident de l'Airbus A310 mais les Comores en ont décidé autrement. 
Saïd Assoumani s'attendait à recevoir enfin le rapport d'enquête final des Comores et du BEA France (Bureau d'Enquêtes et d'Analyses). Le président de l'AFVCA (Association des Familles des Victimes de la Catastrophe Aérienne du Yemenia airways du 29 juin 2009) avait rendez-vous ce mardi avec le Ministre français des Transports, Frédéric Cuvillier. Le Ministre et le Directeur du BEA, Jean-Paul Troadec, n'ont pas pu lui donner satisfaction. "Ils nous ont dit qu'ils n'ont pas eu la copie du document, raconte Saïd Assoumani. On a l'impression que le gouvernement comorien bloque encore une fois la situation".
Frédéric Cuvillier apporte son soutien aux familles des victimes au micro de Toufaïli Andjilani

Frédéric Cuvillier

Qui doit mener l'enquête ?

La Convention de Chicago qui régit l'aviation civile internationale est claire. C'est l'Etat dans lequel s'est produit l'accident qui doit diriger une enquête sur les circonstances du drame. Quatre ans après le crash de l'Airbus A310 de la Yemenia Airways, le 29 juin 2009, au large de Moroni, les Comores devraient enfin rendre public ce mardi le rapport d'enquête, a précisé le Ministre des Transports, Frédéric Cuvillier.

Pourquoi le BEA intervient dans cette affaire ? 

Le BEA (Bureau d'Enquêtes et d'Analyses) qui dépend du Ministère des Transports collabore à toutes les enquêtes impliquant un Airbus et des passagers français. Les enquêteurs du BEA France se sont donc rendus dès juillet 2009 aux Comores, après la découverte de la boite noire.  

Quel est le délai normal pour rendre un rapport final d'enquête ? 

Quatre années pour rendre un rapport, cela paraît énorme. C'est en effet, dans la moyenne haute. En général, un Etat met entre deux et à trois ans à boucler une enquête sur ce genre d'accident aérien.
Ecoutez  Jean-Paul Troadec, directeur du BEA au micro de Toufaïli Andjilani

Jean-Paul Troadec

Que va-t-il se passer ensuite à Paris?

A la veille du quatrième anniversaire du crash de la Yemenia, qui avait 152 victimes dont 66 français d'origine comorienne, l'AFVCA a donc lancé un appel à manifester ce vendredi devant le Ministère des Transports à Paris. L'association espère une mise en examen rapide la compagnie Yemenia Airways. Bahia Bakari, la seule survivante du crash qui vient de passer son Bac y prononcera un discours. "Ca ne sert à rien de manifester devant l'Ambassade des Comores, affirme Saïd Assoumani, c'est un Etat voyou. Les Comores nous ont vendu pour l'argent du Yemen. Ici en France, c'est parfois lent mais c'est un pays de droit et nous dirons encore, ne nous abandonnez pas" !
Ecoutez Saïd Assoumani au micro de Toufaïli Andjilani

Saïd Assoumani

 

Bahia Bakari
Bahia Bakari ©Anne-Christine Poujolat

Et à Marseille ?

A Marseille qui compte une grosse communauté comorienne, une manifestation aura lieu ce samedi 29 juin devant le Palais de justice. Quatre années après ce terrible accident, 152 personnes habillés en blanc représenteront symboliquement les 152 victimes de ce crash de la Yemenia. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live