Kevin Reza, l'un des deux cyclistes antillais au départ du Tour de France, ne se dopera jamais "par respect pour ses parents"

faits divers
Kevin Reza TDF
Kevin Reza, a bouclé cette première partie du Tour à la 145e place au classement. ©PASCAL PAVANI / AFP
Le 100ème Tour de France qui s'élancera demain, samedi, de Porto-Vecchio, en Corse est une nouvelle fois miné par les affaires de dopage. L'affaire Jalabert a réveillé de vieux démons. Dans le peloton, un néophyte, le Guadeloupéen Kevin Reza, s'est confié à L'Equipe.
Après les révélations sur le contrôle positif à l'EPO de Laurent Jalabert en 1998, voici qu'à 24 heures du départ, Lance Armstrong met son grain de sel. Dans une interview au journal Le Monde, le cycliste américain, septuple vainqueur du Tour, qui a avoué s'être dopé, lance un sacré pavé dans la mare: "Le tour de France? impossible de gagner sans dopage".


Le grand déballage

Cela fait des années qu'avant chaque départ de la grande boucle, un grand déballage se produit autour du dopage. Du coup, dans le peloton du Tour, les coureurs expérimentés ont pris l'habitude de ne plus commenter ces affaires. Mais dans le quotidien L'Equipe, ce matin, c'est un néophyte qui s'exprime: le Guadeloupéen Kévin Reza, qui prendra demain le départ de son premier tour de France, au sein de l'équipe Europcar (avec l'autre Guadeloupéen de la course, Yohann Gène).

"Ma mère m'a dit..."

Kévin Reza raconte que c'est sa mère qui lui parle beaucoup des substances illicites. Quand il était petit, et qu'il faisait du cyclisme en région parisienne, sa maman s'inquiétait du risque d'accident de la route, mais aujourd'hui elle craint plus que tout le dopage. "Quand elle me parle de dopage, raconte Kévin Reza à L'Equipe, c'est du bourrage de crâne. Elle me répète:  ++Attention aux forces obscures! tu portes mon nom, ne le salis jamais! ++ C'est impensable que je franchisse la barrière du dopage, par respect pour mes parents". 
Malgré l'atmosphère délétère qui règne au départ de la Grande boucle, Kévin Reza, 25 ans, vivra certainement ce samedi l'un des plus beaux jours de sa carrière cycliste. Il le dit d'ailleurs via son compte Twitter:

Il a également reçu un message d'encouragement d'un autre célèbre cycliste antillais, le pistard Grégory Baugé:
 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live