outre-mer
territoire

Réserve parlementaire: les Outre-mer mal dotées

économie
réserve parlementaire
gérard Larcher, ancien président du Sénat, et Bernard Accoyer, ancien président de l'Assemblée nationale, étaient les grands bénéficiaires de la réserve parlementaire en 2011. ©JACQUES DEMARTHON
La réserve parlementaire, cette enveloppe de 150 millions d’euros distribuée chaque année aux parlementaires pour financer des projets locaux, a surtout profité aux premiers cercles du pouvoir, au détriment de l’outre-mer, en queue de classement. 

Secret d’Etat

Après deux années de procédure, Thierry Lebreton, président de l’association pour une démocratie directe, sait maintenant comment est dépensée la réserve parlementaire. Grâce à une décision du tribunal administratif en sa faveur, il a reçu la liste des sommes allouées en 2011. Sans surprise, ce sont les mandats les plus prestigieux de la République qui sont les mieux dotés : Bernard Accoyer, Président de l’Assemblée Nationale de cette époque, a reçu 11,92 millions d'euros tandis que Gérard Larcher, son homologue du Sénat a touché 3,13 d'euros.
 

Système opaque et injuste

A titre d’exemple, Gilles Carrez, rapporteur à l’Assemblée pour le budget en 2011, a utilisé presque l’essentiel des 3,75 millions d’euros qui lui ont été alloués pour des travaux au Perreux-sur-Marne, commune dont il est le maire (réfection de la voirie ou de l’éclairage public, pose de nouveaux stores dans une salle de classe). Complètement à l’opposé, le député UMP Sébastien Huygue a réussi à doter la commune de Santes (Nord) d'un matériel de formation de sauveteur secouriste du travail grâce à une "aide exceptionnelle" de 1 319 euros …


L’outre-mer à la traîne

Des sommes d’argent qui peuvent servir à renflouer une association ou pousser un projet.
Nous n’avons pas eu connaissance de l’attribution exacte qui a été réservée aux versements ultramarins :
  • Martinique : 367 435€
  • Saint-Pierre et Miquelon : 295 000€
  • La Réunion : 240 000€
  • Guadeloupe : 216 000€
  • Guyane : 118 000€
  • Nouvelle-Calédonie : 81 000€
  • Mayotte : 75 000€
 

Un différentiel de 0 à 10

Sur les 925 membres des deux assemblées, notons tout de même que près de 200 élus n’ont rien touché du tout. Une situation qui ne devrait plus avoir cours, du moins à l’Assemblée Nationale, puisque Claude Bartolone, actuel président, a décidé que chaque député  toucherait désormais entre 120 000 et 130 000€ par an et 520 000€ pour le président.