publicité

Le palmarès des plus grosses fortunes d'Outre-mer

Le magazine Challenges vient de publier son classement annuel des 500 plus grosses fortunes de France. Parmi ces gens richissimes, on retrouve un certain nombre d'originaires d'Outre-mer.

Bernard Hayot président fondateur du groupe Bernard Hayot en Martinique. © PATRICE COPPEE / AFP
© PATRICE COPPEE / AFP Bernard Hayot président fondateur du groupe Bernard Hayot en Martinique.
  • Par Maïté Koda
  • Publié le , mis à jour le
Les riches deviennent toujours plus riches. La phrase revient souvent chez les pourfendeurs du système capitaliste. Et la tendance semble plus que jamais d'actualité. Le magazine vient de publier son classement annuel des 500 plus grosses fortunes de France.
Leur fortune accumulée représente pas moins de… 300 milliards d'euros. A titre de comparaison, cela correspond à 10% du patrimoine financier des Français  Mais surtout ces fortunes ne cessent de s'accroître. Ainsi, elles ont progressé en moyenne de 25%  en douze mois. Un beau score en ces temps de crise.
 
La France compte au total 54 milliardaires. Bernard Arnault, à la tête de LVMH est sans conteste le plus riche, avec une fortune estimée à plus de 24 milliards d'euros. Il est suivi de près par Liliane Bettencourt et ses 23 milliards et Gérard Mulliez du groupe Auchan avec 19 milliards.
Parmi les plus grosses fortunes françaises, on trouve beaucoup de noms venus de l'Hexagone  dont certains néanmoins bien connus des ultramarins (groupes Eramet, La Martiniquaise, CMA - CGM). Mais les  originaires de la Martinique ou de la Réunion ne sont pas en reste. Tour d'horizon.

(Faites passer la souris sur le tableau pour voire apparaître les noms des familles. Les sommes sont exprimées en millions d'euros)
 



19e: Jacques Saadé et la CMA CGM.
Avec leur entreprise de transport CMA CGM bien connue des ultramarins, l'homme d'affaires franco-libanais Jacques Saadé et sa famille effectuent un joli bond. Leur fortune est estimée à 2,5 milliards d'euros contre 1,6 milliard en 2012. Ce gain de 900 millions d'euros les a ainsi fait passer de la 30e place  à la 19e cette année.   
 
 
49e: Jean-Pierre et Edith Cayard et leur famille – La Martiniquaise
Spécialisée dans la commercialisation  de boissons alcoolisées,  l'entreprise commercialise aujourd'hui entre autres le rhum martiniquais St James. Les descendants de son fondateur pâtissent "d'une baisse de la consommation", explique Challenges. Ils perdent 12 places sur leur classement 2012 mais conservent quand même 1,1 milliard d'euros.
 
 
64e. Jacques d'Armand de Chateauvieux et sa famille – groupe Bourbon
Le groupe Bourbon présente une chiffre d'affaire de 1,2 milliards d'euros en 2012. Le groupe réunionnais  s'était d'abord développé autour de l'industrie sucrière, il donne aujourd'hui dans les transports notamment maritimes. La fortune des d'Armand de Chateauvieux est en hausse avec 800 millions d'euros, ce qui les fait gagner 6 places.
Avec 110 millions d'euros, son frère Henri figure également dans le classement, à la 370e place. Il a quant à lui chuté de 13 places même si sa fortune a augmenté de quelques 17 millions d'euros sur l'année.
 
68e. Georges Duval et les familles Aubert et Duval – Eramet
C'est la dégringolade pour ces familles qui possèdent 37% du capital d'Eramet.  Leur société dispose entre autres de centres miniers en Nouvelle-Calédonie. Leur fortune est aujourd'hui estimée à 770 millions d'euros contre 820 en 2012, année ou ils étaient classés en 53e position.
 
 
77e. Armand Apavou et sa famille – groupe Apavou
Le Réunionnais possède un groupe immobilier qui, selon le magazine, "loge 10% des habitants de l'île". Avec 650 millions d'euros, il a quand même perdu 50 millions d'euros en un an et rétrogradé de 15 places.


157e. Patrick et Patrice Fabre et leur famille - Groupe Fabre Domergue
Une entrée fracassante dans le classement pour les deux cousins martiniquais. Les propriétaires du groupe Karibea arrivent directement en 157e position avec une fortune de 300 millions d'euros.
 

185e. Bernard Hayot et sa famille - Groupe Bernard Hayot
Une chute de trente places pour le Martiniquais, président fondateur du groupe qui porte son nom. Il possède un grand nombre de supermarchés, magasins de sport, de bricolage dans les DOM mais aussi en Nouvelle-Calédonie, dans le Maghreb et en Asie.
Sa fortune se maintient néanmoins au même  niveau qu'en 2012 avec 275 millions d'euros.

 

229e . Charles Ho Hio Hen et sa famille – Groupe Ho Hio Hen
La famille martiniquaise Ho Hio Hen est impliquée dans la distribution. Les deux sœurs Catherine et Hélène gèrent six magasins de pièces détachées pour automobiles  en Martinique. La famille possède également l'enseigne Géant Casino dans le département. La fortune familiale est estimée à 200 millions d'euros et progresse de 70 millions d'euros sur l'année
 
 
331e . Jean Huyghues Despointes et sa famille – Groupe Huyghues Despointes
L'an dernier, les deux familles  originaires du Lamentin (Ho Hio Hen et Huyghues Despointes) étaient à égalité dans le classement à la 257e place. Mais le distributeur Jean-Huyghues Despointes s'est fait sévèrement distancer. Sa fortune a lui n'a pas bougée, elle reste estimée à 130 millions d'euros.
 
387e. Robert Parfait et sa famille. Groupe Yves Parfait
Toujours des Martiniquais, encore de la distribution et de l'automobile. Yves Parfait est décédé en novembre 2012, léguant 60% de son groupe à ses enfants. Mais la fortune familiale a baissé de moitié sur l'année, passant de 200 à 100 millions d'euros. Idem pour leur classement: en 2012 ils étaient à la 186e place.

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play