L’amiante tue en Polynésie, croyances occultes en Guadeloupe… Les Unes de la presse Outre-mer

revue de presse
une presse
Et aussi dans la presse de ce mardi : un portrait de Tom Barrack, l’ami milliardaire de Gaston Flosse, mobilisation sociale à Cambuston à la Réunion, et des unions de même sexe très discrètes en Nouvelle-Calédonie.

Superstition

"Propres à tous les peuples, les croyances dans les forces occultes et surnaturelles ne nous ont pas épargnés. Les croyances régissent encore la vie de beaucoup de Guadeloupéens. Il s'agit souvent de l'expression d'un manque de confiance en soi, selon le psychologue Errol Nuissier." (France-Antilles Guadeloupe)

france-antilles gwada

 

France-Antilles Martinique

france-antilles martinique


 

france-guyane

 

Superstition (2)

"Certains, comme Bernadette, laissent chez des voyants ou mediums toutes leurs économies, jusqu’à 100.000 euros. Même des spécialistes des arts divinatoires recommandent la plus grande prudence." (Le Quotidien de la Réunion et de l’océan Indien)

le quotidien réunion

 


Le Journal de l'île de la Réunion

jir

 


Témoignages (la Réunion)

témoignages



Des unions très discrètes

"La Nouvelle-Calédonie emboîte le pas à la métropole puisque les premiers couples homosexuels commencent à se manifester au pied des mairies. Des bans de mariage ont été publiés, mais jusqu’à présent, le mystère reste entier autour de la première union." (Les Nouvelles calédoniennes)

nouvelles calédoniennes

"L’amiante tue en Polynésie"

"En Une de notre édition de ce mardi 13 août, un problème de santé publique tabou mais bien réel au fenua : l'amiante. Si la métropole a depuis longtemps pris la mesure du danger, la Polynésie française est à la traîne." (La Dépêche de Tahiti)

dépêche de tahiti


Tom Barrack, l’ami milliardaire de Flosse

"Qui est Tom Barrack, l'investisseur que le président polynésien a rencontré à Los Angeles avant de se rendre à Hawaii ?
Tom Barrack a reçu Gaston Flosse qui espère l'intéresser au projet Mahana Beach. Son fonds d'investissement, Colony Capital, est spécialisé dans l'investissement hôtelier et les casinos. Il détient entre autres 21,4% du capital d'Accor, maison mère des hôtels Sofitel. Les méthodes qui ont fait son succès sont rapides et sans pitié." (Les Nouvelles de Tahiti)

les nouvelles de tahiti


Les Outre-mer en continu
Accéder au live