publicité

La mulâtresse Solitude au Panthéon ?

Le Centre des Monuments nationaux organise à partir de ce lundi une consultation pour savoir quelles personnalités les internautes aimeraient voir entrer au Panthéon. Les féministes se sont emparées du sujet et plaident pour Solitude, Olympe de Gouges et Louise Michel. 

© AFP/François Guillot
© AFP/François Guillot
  • Par Cécile Baquey
  • Publié le , mis à jour le
Seules deux femmes reposent au Panthéon à Paris, pour 71 hommes. La scientifique Marie Curie, deux fois prix Nobel a fait son entrée dans le temple des Grands Hommes le 20 avril 1995. François Mitterrand était alors président de la République. Le président polonais, Lech Walesa avait fait le déplacement. L'autre femme qui repose au Panthéon s'appelle Sophie Berthelot. Elle doit sa présence dans ce lieu à son mari, Marcellin, chimiste et homme politique. 

Consultation ouverte à tous

En mai dernier, François Hollande a confié une mission à Philippe Bélaval. Le président du Centre des monuments nationaux doit réfléchir sur le rôle du Panthéon et les personnalités susceptibles d'y être honorées. Philippe Bélaval va remettre son dossier le 30 septembre prochain. Ce haut fonctionnaire a donc décidé de mettre en place une consultation sur le site des monuments nationaux. Les internautes sont appelés à proposer deux noms de personnalités qu'ils aimeraient voir reposer au Panthéon.

Les féministes se mobilisent

Une semaine auparavant, lundi 26 août,  une centaine de personnes s'était rassemblé devant le Panthéon, à l'appel d'un collectif de mouvements féministes dont Osez le féminisme ou La Barbe. Ce collectif a déjà rassemblé 3600 signatures pour sa pétition en ligne intitulée "François Hollande : Panthéonisez des femmes". Parmi les femmes que le collectif aimerait voir entrer au Panthéon figurent trois personnalités qui ont marqué l'outremer : SolitudeLouise Michel et Olympe de Gouges.

© Thomas Samson/AFP
© Thomas Samson/AFP

Solitude

Solitude (1772-1802) fait partie de l'histoire de la Guadeloupe. Née du viol par un colon d'une esclave, elle-même esclave, elle se joint en 1802 au combat du commandant Delgrès et des autres marrons, lorsque Napoléon rétablit l'esclavage.  Face au général Richepance chargé de mâter l'insurrection, Solitude résiste les armes à la main. Capturée par l'armée, on attendra qu'elle donne naissance à son enfant pour la pendre. 

©

Louise Michel

Louise Michel (1830-1901) est une figure de l'histoire de France et de la Nouvelle-Calédonie. Les féministes souhaitent que sa dépouille soit transférée au Panthéon. Déportée en 1873 en Nouvelle-Calédonie en raison de sa participation à la Commune de Paris, elle y passe sept années de sa vie. Louise Michel lance sur place un journal et édite des contes kanaks. Elle donne des cours en tant qu'institutrice et contrairement à d'autres bagnards, elle se montre favorable à la révolte kanak de 1878.

©

Olympe de Gouges

Olympe de Gouges (1748-1793) a compté, sans le savoir, dans l'histoire de l'outremer. La première féministe de France a largement plaidé pour l'abolition de l'esclavage au sein du "Club des amis des noirs". Favorable aux Girondins, elle été guillotinée le 3 novembre 1793, en pleine Terreur. Olympe de Gouges a écrit la première pièce de théâtre inscrite au répertoire de la comédie française dont le but était d'attirer l'attention du public sur le sort des noirs esclaves dans les colonies. La pièce s'intitulait "Zamore et Mirza, ou l'heureux naufrage".

©










Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play