Qui est Claudine Ledoux, nouvelle ambassadrice, déléguée à la coopération régionale dans la zone océan Indien?

politique
Claudine Ledoux ambassadeur chargé de la coopération régionale Océan Indien
©France 3 Champagne Ardenne
La nomination a été officialisée ce mercredi en conseil des ministres: Claudine Ledoux, jusqu'à présent maire socialiste de Charleville-Mézières, est nommée ambassadrice chargée de la coopération régionale dans l'océan Indien. Décryptage.  
C'est sur proposition du ministre des affaires étrangères, Laurent Fabius, que Claudine Ledoux a été nommée très officiellement cet mercredi en conseil des ministres "Ambassadrice, déléguée à la coopération régionale dans la zone de l'océan Indien. Elle remplace Philippe Leyssène, qui occupait cette fonction depuis cinq ans, et qui était anciennement au cabinet de Brigitte Girardin, au ministère de l'outre-mer, lorsque Jacques Chirac était à l'Elysée. 

Qui est Claudine Ledoux?

Native des Ardennes, âgée de 54 ans, Claudine Ledoux était jusqu'à présent maire socialiste de Charleville-Mézières, dans l'est de l'hexagone. Elue en 2001, elle a été réélue en 2008. Entre 1997 et 2002, elle fut également députée. A l'origine, elle est professeur d'IUFM.

Pourquoi a-t-elle été nommée?

L'élue des Ardennes, est, d'après nos confrères de France 3 Champagne Ardenne, une proche de Laurent Fabius, le ministre des affaires étrangères, qui l'a nommé à ce poste d'ambassadrice. 

Un ambassadeur déléguée à la coopération, à quoi ça sert?

Si l'on en croit un récent rapport du sénateur Christian Cointat, le rôle des trois ambassadeurs chargés de développer la coopération dans les zones océan Indien, Antilles-Guyane et Pacifique, reste discutable. Depuis 2002, ces ambassadeurs rendent un rapport annuel mais sont surtout chargés de faciliter « la coordination des actions de l'État et des collectivités territoriales menées au titre de la coopération régionale » et de contribuer « à la diffusion de l'information relative aux actions menées dans la zone".
Le sénateur s'interroge également sur le fait que ces ambassadeurs sont basés, non pas dans les Outre-mer, mais à Paris. La proximité avec les centres décisionnels est bien réelle, mais ils sont dans le même temps bien loin du terrain. Chacun des trois ambassadeurs dispose d'un adjoint en poste dans sa zone de compétence. 



Les Outre-mer en continu
Accéder au live