publicité

Un cocktail d'odeurs pour nous rendre indétectables par les moustiques

Des chercheurs américains ont mis au point un cocktail d'odeurs qui , une fois pulvérisé, sature les récepteurs des moustiques et les rend incapables de déceler leurs proies. 

Moustique vecteur de la dengue et du chikungunya
Moustique vecteur de la dengue et du chikungunya
  • Par Maïté Koda
  • Publié le , mis à jour le
La lutte contre les moustiques, ou plutôt contre les maladies qu'ils véhiculent ne cesse jamais.
En avril, c'était le projet de deux étudiants burkinabé et burundais qui avait été primé  par l'université de Berkeley en Californie. Les deux étudiants avaient mis au point un savon qui, en éloignant les moustiques et en tuant leurs larves, permettait de lutter contre le paludisme.
 
Autre initiative saluée dans l'année, celle de chercheurs californiens qui ont mis au point un patch anti moustiques. Une fois fixé sur la peau , ce dernier brouille les récepteurs des moustiques et les empêche de repérer la présence humaine.
 

 Saturer les récepteurs des insectes 

C'est une nouvelle fois en s'intéressant aux capteurs des insectes suceurs de sang que deux chercheurs américains ont mis au point un tout nouveau dispositif, présenté à Indianapolis lors d'une conférence de la société américaine de chimie. Ces derniers ont travaillé sur un cocktail d'odeurs naturelles qui sature les récepteurs naturels des moustiques. Une fois le produit pulvérisé dans une pièce, les insectes se retrouvent incapables de déceler une proie quelconque. Le test a été réalisé par une équipe du Département américain de l'agriculture dans une cage remplie de moustiques. Il s'est révélé concluant: lors qu'une main a été introduite dans la boite, elle n'a jamais été repérée par les insectes
 
Une belle avancée donc, même si une seule espèce de moustiques  a pour l'instant été testée – et désorientée. Il n'empêche que les substances utilisées dans l'expérience pourraient servir à l'élaboration de nouveaux répulsifs anti-moustiques, plus efficaces que ceux déjà sur le marché.
 

 Vecteur de maladies mortelles

 
La lutte contre les moustiques est un élément majeur de la lutte contre le paludisme, responsable chaque année de 700 000 décès. Une maladie qui concerne les Outre-mer français, notamment la Guyane et Mayotte. Les moustiques sont également vecteurs de la dengue et du chikungunya, des maladies potentiellement mortelles, répandues de nombreux départements et collectivités d'Outre-mer

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play