outre-mer
territoire

Air Caraïbes passe au numérique

éducation
Intérieur A330/300 Air Caraïbes
intérieur d'un A330/300 (image d'illustration) ©aircaraibes.skyrock.com
La compagnie aérienne qui propose des vols à destination des Antilles et de la Guyane a abandonné aujourd'hui la presse papier à bord de ses avions. Les passagers auront désormais une application gratuite disponible sur tablettes. 
Air Caraïbes n'offrira plus Le Monde ou Le Figaro à ses passagers. La Compagnie aérienne va désormais proposer iZipress, une application gratuite disponible sur l'App Store pour iPad et iPad mini et sur Google Play pour tablette Androïd. Les passagers vont y trouver six titres de presse quotidienne, un choix de 14 magazines, un roman renouvelé tous les mois ainsi que le magazine de bord de la compagnie, Arc-en-Ciel, et le catalogue des articles proposés en duty free à bord des vols long-courriers.
 

Accès aux seuls passagers munis d'une tablette

L'accès à iZipress est possible 48 heures avant le départ du vol. Le nombre de titres offerts à chaque passager varie en fonction de son degré de fidélité: de deux titres pour les non-abonnés à 21 pour les clients les plus fréquents. "IZipresse a été développée pour répondre à l'insatisfaction de nos passagers sur l'offre de journaux", a expliqué à l'AFP Sophie Jean-Victor, responsable du produit en vol chez Air Caraïbes. "Nous avions fait ce constat fin 2012 lors d'une enquête menée par Ipsos. Il fallait réagir", a-t-elle ajouté. Seuls les passagers munis d'une tablette pourront accéder à cette offre pour le moment. "C'est une application développée pour les tablettes mais elle sera déclinée progressivement pour PC et MAC", a toutefois expliqué Sophie Jean-Victor.
 

Air France préfère une approche mixte

En avril, Air France avait lancé une application similaire. Cette offre destinée aux seuls voyageurs très fréquents devait être étendue tout au long de l'année à l'ensemble des clients de la compagnie équipés d'écran personnel, de smartphones ou de tablettes iOS, Android ou Windows 8. Pour ne pas heurter les  éditeurs, Air France avait alors précisé qu'elle ne supprimerait pas les journaux et magazines qu'elle met à disposition à travers le monde, dans ses salons, ses salles d'embarquement et à bord de ses classes affaires.
Publicité