publicité

A quand des mannequins noirs sur les podiums?

Lors de la fashion week parisienne, le créateur Rick Owens a présenté sa collection, portée par des danseuses afro-américaines. L'occasion de revenir sur la très faible représentation de mannequins noirs dans le monde de la mode. 

  • Par Maïté Koda
  • Publié le , mis à jour le
Ca a sans doute été le défilé le plus commenté de la fashion week de Paris. Le créateur Rick Owens a osé contourner les codes du monde de la mode en faisant défiler des mannequins d'un nouveau genre. En lieu et place des longilignes filles à la peau diaphane  que nous sommes tous habitués à voir marcher l'une derrière l'autre, il a présenté sa collection sur des danseuses de stepping.
 
Des danseuses de hip-hop, presque toutes  noires, aux cuisses musclées, parfois même rondes, chaussées de baskets,  qui pendant 12 minutes ont frappé le sol, leurs cuisses et leur poitrine tout en affichant une attitude guerrière, sous les encouragements et les applaudissements du public.
 
 
 
steppin défilé mode

 
Une prestation qui détonne quand on sait que l'immense majorité des mannequins sur les podiums ne dépasse pas une taille 34, que le moindre kilo est traqué et que surtout, elles sont très majoritairement blanches. C'est d'ailleurs le message que Rick Owens voulait faire passer. "C'est un fu*** you à la beauté conventionnelle. Elles disaient "nous sommes magnifiques  à notre façon", a-t-il déclaré à propos de la prestation de ses mannequins.
 

80% des mannequins qui défilent à la fashion week sont blanches 


Il est loin le temps ou Naomi Campbell ou encore la Martiniquaise Mounia, ex égérie d'Yves Saint Laurent étaient sous le feu des projecteurs.  Faire défiler des femmes majoritairement noires, et rondes de surcroît, est désormais à contre courant de la tendance actuelle.
Nombreuses sont les voix qui se sont élevées, notamment Outre-Manche pour dénoncer l'absence de mannequins noirs, autant sur les podiums que dans les magazines de mode.
Selon le site américain Jezebel.com, qui tous les ans scrute avec attention les défilés de la fashion week New-yorkaise, en 2013, 80% des mannequins défilant étaient blanches, contre 8,08% de Noires, 3,19% d'Hispaniques et 8,1% d'Asiatiques. La proportion de femmes issues de minorité reste faible mais elle est en hausse, puisqu'en 2012, 83% des mannequins avaient la peau blanche.
 
 

Des mannequins blanches grimées en Noires

 Des polémiques à ce sujet éclatent régulièrement. Ainsi en février, le magazine français Numéro faisait poser dans ses pages la jeune Ondria Hardin en "African Queen". Pour ce faire, le directeur artistique a teinté la peau de la jeune femme, ce qui n'a pas été du goût de ceux qui dénoncent l'absence de représentation de la femme noire dans les pages mode des magazines. Ce n'était pas une première pour le magazine qui avait déjà maquillé et affublé d'une perruque afro la mannequin blanche Constance Jablonski;
 
En 2009, le magazine Vogue avait commis le même impair avec le mannequin Lara Stone, également grimée pour poser dans leurs pages.
 
En mars 2013, le magazine FHM a pour sa part été accusé de racisme dans son édition philippine. On pouvait voir sur la couverture du magazine un mannequin blanc "sortir de l'ombre", l'ombre étant représentée par deux femmes noires, quasiment invisibles. Une couverture changée suite à une avalanche de protestations.

©

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play