Il y a quatre ans, le 12 janvier 2010, le séisme destructeur ravageait Haïti

société
banderole souvenir Haiti
©David Ponchelet
Il était 16h53, ce 12 janvier 2010. En l'espace de 35 secondes, un terrible tremblement de terre a ravagé une partie d'Haïti, faisant 220 000 morts, 300 000 blessés et plus d'un million de sans-abris. Le cimetière de Port-au-Prince reste un lieu symbole de ce drame.   
Le 12 janvier 2010 est une date inscrite à tout jamais dans la mémoire collective haïtienne, même si aujourd'hui, quatre ans après le séisme, les Haïtiens aspirent à tourner la page. Ce jour là, le séisme de magnitude 7 a causé, en 35 secondes, un gigantesque chaos. Port-au-Prince, Jacmel, Léogane ou Petit Goave ont été dévastées. 

"Haïti, pays-cimetière"

Un an après le séisme, une équipe radio d'Outre-mer 1ère s'était rendue au cimetière de Port-au-Prince, un lieu qui portait encore les stigmates du séisme. C'est là que des milliers de corps ont été déposés et enterrés à la hâte, dans les jours qui ont suivi la catastrophe. La 1ère vous propose de réécouter ce reportage de David Ponchelet et Olivier Canneval. (Durée: 20 minutes)


Les images du cimetière

Gardien cimetière Port Au Prince
Auguste Alexandrix, l'inspecteur du cimetière, notre guide pendant ce reportage ©David Ponchelet
Fresque cimetière
La fresque qui représente le passé, le présent et l'avenir d'Haïti, sur la dalle sous laquelle sont enterrées des milliers de morts du séisme ©David Ponchelet
Guide cimetière Port Au prince
Auguste Alexandrix devant l'un des caveaux du cimetière, avec de dos Olivier Canneval, ingénieur du son d'Outre-mer 1ère ©David Ponchelet