outre-mer
territoire

Réunionnais de la Creuse : le CRAN dénonce "une mascarade"

société
Assemblée nationale
©HACHEDÉ / AFP
Avant même le vote de la Résolution à l'Assemblée nationale sur l'affaire des Réunionnais de la Creuse, le Conseil Représentatif des Associations Noires dénonce "une réparation en trompe l'oeil" et "un camouflet".
Alors que c'est ce mardi à partir de 16h30 que l'Assemblée nationale doit examiner la Résolution présentée par la députée socialiste de La Réunion Ericka Bareigts, le CRAN publie un communiqué qui condamne par avance l'initiative parlementaire. 


"Trompe l'oeil"

Le Conseil Représentatif des Associations Noires dénonce "une réparation en trompe l'oeil". Louis-Georges Tin, le président du Cran affirme que "La réparation qui n'est que morale est totalement immorale (...) Cette résolution consacre le crime parfait. Il y a des victimes, on le reconnaît, mais il n'y a ni coupable, ni réparation".

Rapprochement avec la loi Taubira

Le Cran fait également le rapprochement avec la Loi Taubira du 10 mai 2001, dans laquelle la France reconnaissait l'esclavage comme un crime contre l'humanité, sans toutefois évoquer de possibles réparations du crime. "Il convient donc de dénoncer cette sinistre mascarade", conclut le CRAN.
Publicité