publicité

Jean-Marc Ayrault interpellé à l'Assemblée sur les listes électorales calédoniennes

Répondant à une question de la députée de Nouvelle-Calédonie Sonia Lagarde, le Premier ministre a rappelé que la révision de la liste électorale calédonienne aurait lieu dans les prochains jours. Il a également réaffirmé sa confiance au Haut-commissaire Jean-Jacques Brot.

Jean-Marc Ayrault © AN
© AN Jean-Marc Ayrault
  • Par Maïté Koda
  • Publié le , mis à jour le
"Je vous demande avec gravité Monsieur le Premier ministre de préserver l'autorité de l'Etat". Les mots sont de Sonia Lagarde, députée UDI de Nouvelle-Calédonie. Ce mardi elle a interpellé Jean-Marc Ayrault lors des questions au gouvernement au sujet de la possible radiation des électeurs calédoniens. Le président du congrès indépendantiste Roch Wamytan a en effet demandé la suppression de quelques 6 720 électeurs calédoniens des listes électorales pour les provinciales, prévue en mai sur le  Caillou.
 

Mission de l'ONU

Une éventualité qui fait l'unanimité contre elle… dans le camp loyaliste, farouchement opposé à la venue d'une mission de l'ONU destinées à superviser la révision de ces listes électorales, Matignon ayant donné son accord de principe.
Sur le territoire, le corps électoral est gelé aux électeurs  majeurs arrivés en en Nouvelle-Calédonie avant le 8 novembre 1998 , ayant séjourné au moins 10 ans sur le territoire et à leur descendance. Selon la députée Sonia Lagarde, les demandes de radiations sont formulées sur un critère "plus que contestable: leur nom, lorsqu'il a le malheur de sonner plus européens que kanak".


 
 
Sonia Lagarde AN

 
"Cette révision de la liste électorale spéciale débutera lundi prochain et elle est particulièrement importante. Chacun doit peser ses mots et sa responsabilité au regard de l'histoire", a répondu Jean-Marc Ayrault, demandant d'un même coup aux différents partis politiques de gérer leurs divergences dans le dialogue.
 

Confiance en Jean-Jacques Brot

"Les Calédoniens et l'ensemble des Français peuvent avoir une certitude, l'Etat veillera au respect scrupuleux de l'accord de Nouméa", a poursuivi le Premier ministre, insistant par la même occasion sur sa "totale confiance" accordée au Haut commissaire de Nouvelle-Calédonie.
Le 23 février Jean-Jacques Brot avait dans un communiqué expliqué se trouver contraint de renoncer à tous ses engagements publics, quelques mots entrainant de nombreuses spéculations. 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play