publicité

Un juge d'instruction réclame la levée d'immunité parlementaire de Gaston Flosse

C'est le journal Le Monde qui révèle l'information : un juge de Papeete, qui enquête sur la construction du centre hospitalier de Taaone, va demander au sénat la levée de l'immunité parlementaire de Gaston Flosse, sénateur et président de la Polynésie. 

© GREGORY BOISSY / AFP
© GREGORY BOISSY / AFP
  • la1ere.fr
  • Publié le , mis à jour le
Selon Le Monde (lien abonnés), c'est le juge d'instruction de Papeete, Philippe Stelmach, qui s'apprête à demander au sénat la levée de l'immunité parlementaire de Gaston Flosse. L'objectif du magistrat est de pouvoir placer Gaston Flosse en garde à vue, afin qu'il soit interrogé sur les conditions dans lesquelles a été lancé le marché de construction du centre hospitalier du Taaone, en 2004, alors que Gaston Flosse était, comme aujourd'hui, président du pays.

Le père et le fils ?

Les enquêteurs tentent de vérifier si l'entrepreneur qui a obtenu une part du gigantesque chantier, Robert Bernut, patron de la société SMPP-Sogeba, n'a pas cédé pour une somme modique, en contrepartie, les parts qu'il possédait dans l'ancien hôtel du Taharaa'a. C'est Réginald Flosse, le fils de Gaston Flosse, qui aurait bénéficié de cette cession de parts. Les deux hommes, Réginald Flosse et Robert Bernut ont été mis en examen début février et placé sous contrôle judiciaire. Le juge d'instruction veut maintenant que les enquêteurs puissent interroger Gaston Flosse pour savoir quel rôle il a joué dans cet échange, et s'il a oeuvré pour que la SMPP-Sogeba obtienne une partie de la construction du centre hospitalier. Il pourrait alors être mis en cause pour favoritisme.

démélés judiciaires à répétition

Gaston Glosse, redevenu président de Polynésie le 17 mai 2013, est également  mis en examen depuis le 21 février dernier pour détournement de fonds publics dans l'affaire de 'approvisionnement en eau de sa villa située à Arue. Il est soupçonné, ainsi que son gendre Edouard Fritch également mis en examen, d'avoir fait supporter à la commune voisine de Pirae le coût de l'approvisionnement en eau de cette villa, distante de plusieurs kilomètres. Selon la Chambre territoriale des comptes, "des frais d'électricité et d'entretien colossaux" ont été dépensés pour le pompage de l'eau nécessaire à la villa.


le sénat confirme avoir reçu la demande du juge

Le bureau du sénat a bien reçu le week-end dernier la demande de levée d'immunité parlementaire de Gaston Flosse. C'est ce que confirme  à l'Agence France Presse le cabinet de Jean-Pierre Bel, le président du sénat. 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play