publicité

Polynésie : le parti de Gaston Flosse (Tahoeraa) en tête aux municipales

Le parti du président de la Polynésie française Gaston Flosse a réalisé les meilleurs scores au premier tour des municipales dimanche sur le territoire, sans toutefois écraser la concurrence comme aux législatives ou aux territoriales précédentes.

Militants du Tavini et du Tahoeraa au coude à coude à Faa'a © Christophe Marquand
© Christophe Marquand Militants du Tavini et du Tahoeraa au coude à coude à Faa'a
  • La1ere.fr (avec AFP)
  • Publié le
Edouard Fritch, ex-gendre et dauphin de Gaston Flosse, a été élu dès le premier tour à Pirae, l'ancien bastion de son mentor. Avec 61,09 % des voix, il lamine la maire sortante, qui l'avait battu de peu en 2008, Béatrice Vernaudon (23,2%). Déjà président de l'Assemblée de la Polynésie française, Edouard Fritch a annoncé sur la chaîne locale TNTV qu'il abandonnerait son mandat de député (UDI).
 

L'indépendantiste Oscar Temaru (UPLD) conserve Faa'a

L'ancien député (UMP) Michel Buillard, candidat de Gaston Flosse à Papeete, a été tout proche de l'élection dès le premier tour (47,4 %). Il devrait l'emporter sans difficulté dans la triangulaire du second tour. En revanche, le principal adversaire de Gaston Flosse, l'indépendantiste Oscar Temaru (UPLD), a conservé haut la main la commune la plus peuplée de Polynésie, Faa'a : il l'emporte avec 65,7 % des voix.
 
La suprématie du parti de Flosse sur la vie politique locale a été contestée dans plusieurs des principales communes, comme Papara, Punaauia, Arue et Mahina : des candidats de petits partis, ou sans étiquette, y sont bien placés pour l'emporter au second tour.
 

Le Tahoeraa mal inspiré à Paea

Le Tahoeraa de Gaston Flosse a aussi été mal inspiré en tentant d'écarter à Paea le plus ancien maire de Polynésie, Jacqui Graffe, au profit d'un de ses jeunes ministres, Marcel Tuihani. Le ministre est qualifié pour le second tour, mais en troisième position. Jacqui Graffe, maire depuis 1975, est bien placé pour obtenir un nouveau mandat sans le soutien de son parti.
 
Le Tahoeraa pourra se consoler avec le score-fleuve de Narii Tuanainai dans l'île habitée la plus isolée de la République : à Rapa, le candidat de Gaston Flosse a obtenu 84 % des voix, un score proche de ses trois élections précédentes.
 
Compte tenu du décalage horaire (11 heures sur Paris), les Français de Polynésie étaient les derniers à voter dimanche, toujours dans une ambiance festive où les militants, aux couleurs de leur parti, agitent des drapeaux et chantent devant les salles de vote.

Plus d'infos sur le site de Polynésie 1ere

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play