publicité

Gouvernement : quel avenir pour Victorin Lurel ?

Le ministre des Outre-mer sort affaibli du premier tour des élections municipales. La défaite de la liste sur laquelle il était en dernière position à Vieux-Habitants est un symbole lourd, qui pourrait peser à l'heure du prochain remaniement.

© ALAIN JOCARD / AFP
© ALAIN JOCARD / AFP
  • Par David Ponchelet
  • Publié le

L'échec de Vieux-Habitants

Le constat est mathématique et sans appel : sur les seize ministres du gouvernement Ayrault qui étaient engagés sur des listes pour ce premier tour des Municipales, seul Victorin Lurel est battu dés le premier tour.

La défaite dans son fief de Vieux-Habitants est certes à replacer dans un contexte local. Le ministre des Outre-mer n'était qu'en 29ème et dernière position. Le vote peut être interprété avant tout comme un rejet de la tête de liste, le maire sortant socialiste Georges Clairy. Vieux-Habitants a toujours donné de courtes majorités à Victorin Lurel, comme à son successeur. En 2008 Georges Clairy, déjà soutenu par Victorin Lurel, ne l'avait emporté qu'avec  77 voix d'avance.

Mais toutes les explications locales ne peuvent effacer le symbole qui demeure au plan national : un ministre du gouvernement, battu dés le premier tour. 


La gauche Outre-mer

Ce premier tour des élections municipales est surtout marqué par les enjeux politiques locaux et les résultats montrent que la notoriété des élus locaux est un facteur essentiel.

Mais, même si le scrutin n'est pas le même, il faut se souvenir des scores obtenus par François Hollande dans les départements d'Outre-mer en 2012 : 71,9% en Guadeloupe, 71,4% à La Réunion, 68% en Martinique, 62% en Guyane. Deux ans après, la vague rose de 2012 a totalement reflué.

A La Réunion, sur les dix maires réélus dés le premier tour, un seul est socialiste : Patrick Lebreton, à Saint-Joseph. Le retour au premier plan des barons de la  vieille garde de droite (Jean-Paul Virapoullé à Saint-André, André Thien Ah Koon au Tampon, Joseph Sinimalé à Saint-Paul) est un signe. Même si dans l'entourage de Victorin Lurel on se veut optimiste pour le second tour concernant  Gilbert Annette à Saint-Denis et Huguette Bello à Saint-Paul. 


Remaniement en ligne de mire

Il apparaît désormais certain que François Hollande sera contraint de montrer aux Français qu'il a entendu leur message de colère, dont les deux signes les plus évidents sont l'abstention et la progression du Front National.  Après le second tour et l'élection des conseils municipaux, le président de la République devrait procéder à un profond remaniement début avril.

Le sort de Jean-Marc Ayrault à Matignon est l'objet de toutes les spéculations, mais, selon un sondage, 7 Français sur 10 souhaitent son départ. L'hypothèse d'un gouvernement resserré, avec quinze ministres, est également évoqué. 

Victorin Lurel, comme les autres ministres du gouvernement Ayrault, dont Christiane Taubira, sont maintenant dans l'attente des décisions du chef de l'Etat. 
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play