Jean-Louis Borloo annonce son retrait et salue la victoire de Sonia Lagarde à Nouméa

politique
Borloo
En juillet 2008, Jean-Louis Borloo, alors ministre de l'écologie est à La Réunion. Il visite une ferme d'éoliennes à Sainte-Suzanne. ©RICHARD BOUHET / AFP
Jean-Louis Borloo a créé la surprise hier, dimanche, en annonçant qu'il se retirait de la vie politique et abandonnait tous ses mandats. Victime d'une pneumonie et d'une septicémie en début d'année, il explique ne pas être remis. Dans son courrier, il salue la victoire de l'UDI à Nouméa. 
Drôle d'anniversaire pour Jean-Louis Borloo qui 63 ans ce lundi 7 avril. Hier, il a adressé un courrier à son parti, l'UDI, pour annoncer qu'il "met un terme à ses fonctions et mandats" politiques. Il affirme ne "pas avoir l'énergie nécessaire pour remplir" ses responsabilités. 

Clin d'oeil à Sonia Lagarde

Dans ce courrier, à lire ci dessous, Jean-Louis Borloo salue toute de même le "grand succès" de l'UDI aux élections municipales qui viennent de se dérouler. "Je ne peux citer tous les succès mais quelques symboles comme Bobigny, Amiens, Niort ou Nouméa".  L'ancien ministre fait bien sur allusion à la victoire de la députée UDI Sonia Lagarde dans la très disputée "bataille de Nouméa". Sonia Lagarde l'a emporté au second tour, malgré la réconciliation d'entre-deux tours de ses adversaires du R UMP. 

 

Le courrier de Jean-Louis Borloo

La Réaction de Nassimah Dindar

Parmi les proches de Jean-Louis Borloo dans les Outre-mer, figure la présidente du conseil général de La Réunion. Nassimah Dindar a réagi sur sa page  Facebook. Selon elle, Jean-Louis Borloo "va laisser un grand vide dans la pensée politique française et le débat démocratique".