Outre-mer : les dix chantiers de George Pau-Langevin

george pau-langevin
George Pau-Langevin
George Pau-Langevin, lors du premier conseil des ministres du gouvernement Valls ©ALAIN JOCARD / AFP
Gros plan sur les dix dossiers incontournables que va devoir gérer la nouvelle ministre des Outre-mer. Beaucoup de dossiers économiques en période...d'économie !

1. L'avenir de la Nouvelle-Calédonie

Sur ce dossier Victorin Lurel avait semblé plutôt en retrait, mais George Pau-Langevin va devoir s'y plonger sans attendre. Le 11 mai prochain, les élections provinciales dessineront le Congrès qui décidera de l'avenir institutionnel du Caillou.

"C'est un dossier important, estime la nouvelle ministre. La France doit montrer au monde qu'en Nouvelle-Calédonie elle peut régler d'une manière harmonieuse un contentieux qui, à un moment donné, a été dramatique. On est sur une route qui semble positive. C'est un dossier qui me passionnait lorsque j'étais avocate, notamment car il y a eu une véritable finesse juridique dans la solution trouvée. Ce sera un des voyages que je ferai avant l'été".


2. Le volet Outre-mer du pacte de responsabilité

Le cap a été fixé par François Hollande au début de cette année 2014 avec le Pacte de responsabilité qui fait donc office de feuille de route pour ce gouvernement Valls. Victorin Lurel préparait déjà le volet Outre-mer de ce pacte. George Pau-Langevin devra le mettre en pratique. 

Selon les explications de François Hollande en janvier dernier sur France Ô, l'adaptation du Pacte de Responsabilité aux Outre-mer favoriserait une baisse du chômage des jeunes. Les Outre-mer détiennent dans ce domaine les records nationaux avec des taux de sans emploi de plus de 50% chez les moins de 25 ans. La ministre fait de ce chômage des jeunes l'une de ses priorités:  "C'est un sujet qui me préoccupe depuis longtemps", dit-elle. 



3. Préserver le budget des Outre-mer 

C'est souvent à cela qu'on reconnaît les ministres influents, mais ce ne sera pas la moindre des difficultés en ces temps de disette budgétaire, alors que le gouvernement doit faire 50 milliards d'économies. Victorin Lurel, avait, lors des deux exercices budgétaires précédents, réussi à obtenir des budgets épargnés par la rigueur.

Dés sa prise de fonction, George Pau-Langevin a donné le tempo : "Nous entrons dans une période budgétairement difficile, pour tout le monde. Notre rôle sera que les Outre-mer soient épargnées", compte tenu de leur situation socio-économique tendue. 


4. L'avenir de la défiscalisation

La défiscalisation, remise en cause en 2013 et qui avait fait  l'objet d'une refonte après un arbitrage de Jean-Marc Ayrault, est à nouveau attaquée par la Cour des Comptes. Dans un récent courrier adressé à Matignon, la Cour estime que ce dispositif est inefficace, notamment concernant le logement social.

Pour l'année budgétaire en cours, si le système de défiscalisation reste valable pour les Petites et Moyennes Entreprises, un dispositif de crédit d'impôts a été créé à titre expérimental. Il concerne les entreprises dont le chiffre d'affaires est supérieur à 20 millions d'euros. Mais ce dispositif ne s'appliquera qu'à compter du 1er juillet 2014. La (périlleuse) mission de George Pau-Langevin sera de stabiliser le dispositif de défiscalisation, pour rassurer le monde économique et les investisseurs. 


5. La lutte contre la vie chère

Victorin Lurel a mis en place son "bouclier qualité prix" pour tenter de faire baisser les prix des produits de grande consommation dans les Outre-mer. Sur ce point, la nouvelle ministre est dans la continuité. Elle expliquait dans l'émission "7 en Outre-mer": "Victorin Lurel a fait voter des textes, nous allons veiller à leur application". 



6. L'avenir de l'octroi de mer

Depuis des années, la Commission Européenne remet en question l'Octroi de mer, taxe spécifique aux Outre-mer, qui constitue une part importante des budgets des communes ultramarines. La taxe est maintenue en l'état jusqu'au 1er juillet 2014. Mais un nouveau dossier pour défendre l'Octroi de mer doit être déposé à Bruxelles avant le mois de juin. 


7. Anticiper la suppression des quotas sucriers

La fin des quotas sucriers est programmée pour 2017. A cette date, tous les quotas seront supprimés, qu'ils s'appliquent à l'exportation ou au marché intérieur. Jusqu'à présent des quotas de production étaient fixés, qui permettaient de garantir un prix d'achat du sucre supérieur au cours mondiaux. Mais l'Organisation Mondiale du Commerce a obtenu la fin de ce système et l'Union Européenne l'a entériné. 

Un rude coup porté aux producteurs de sucre de La Réunion, la Martinique et la Guadeloupe. Cette suppression aura pour conséquence une concurrence accrue sur le marché de l'Union Européenne et sans doute une baisse notable du prix du sucre sur ce même marché. 
Le gouvernement a commandé une étude qui devrait être remise fin juin 2014 pour tenter d'anticiper sur 2017. 

 

8. Le pacte de réussite éducative

C'est un sujet cher à George Pau-Langevin qui fut de juin 2012 au 2 avril 2014 ministre déléguée à la Réussite éducative. A ce titre, elle a visité plusieurs départements et collectivités d'Outre-mer (La Réunion, la Guadeloupe, la Guyane, Mayotte, Saint-Martin) et elle est persuadée que seule l'éducation des jeunes, la réussite scolaire, peuvent changer profondément la société.

C'est dans ce cadre qu'elle a présenté, lors du dernier conseil des ministres du gouvernement Ayrault, le 27 mars 2014, son "Pacte de réussite éducative". 


9. Le devoir de mémoire

Là encore, c'est un dossier qui lui tient à coeur. En cette année du centenaire du début de la guerre de 14-18, il "faudra rappeler la présence des soldats des Outre-mer". Avocate de formation, ancienne présidente du MRAP, première femme noire élue députée de Paris en 2007, connaît l'importance de la politique mémorielle et des symboles. 


10. La place des femmes en politique

Elle en est bien sûr le premier symbole. Pourtant, les élections municipales n'ont pas montré une réelle progression de la féminisation de la vie politique. Selon la ministre "une société va bien lorsqu'elle marche sur ses deux jambes"
Les Outre-mer en continu
Accéder au live