outre-mer
territoire

Votre député a-t-il voté la confiance au gouvernement Valls ?

politique
Valls Assemblée nationale
©PATRICK KOVARIK / AFP
Les députés ont accordé leur confiance au gouvernement de Manuel Valls après son discours de politique générale. 306 voix pour, 239 contre.  Comment les députés des Outre-mer ont-ils voté ? Comment expliquent-ils leurs votes ? Quel était leur vote pour le gouvernement Ayrault ? Les réponses par ici.

La confiance à Manuel Valls

306 voix pour la confiance, 239 contre, 26 abstentions. Le Premier ministre Manuel Valls a obtenu sans difficulté la majorité absolue de l'Assemblée nationale après son discours de politique générale
Voici le détail du vote des 27 députés des Outre-mer:

 Pour la confiance : 17
  • Ibrahim Aboubacar (groupe PS) Mayotte
  • Ericka Bareigts (groupe PS) La Réunion
  • Chantal Berthelot ​(groupe PS) Guyane
  • Jean-Claude Fruteau (groupe PS) La Réunion
  • Eric Jalton (groupe PS) Guadeloupe
  • Patrick Lebreton (groupe PS) La Réunion
  • Serge Letchimy (groupe PS) Martinique
  • Gabrielle Louis-Carabin (groupe PS) Guadeloupe
  • Monique Orphé (groupe PS) La Réunion
  • Napole Polutélé (groupe PS) Wallis et Futuna
  • Boinali Said (groupe PS) Mayotte
  • Hélène Vainqueur-Christophe (groupe PS) Guadeloupe
  • Jean-Jacques Vlody (groupe PS) La Réunion
  • Bruno Nestor Azerot (groupe GDR) Martinique
  • Gabriel Serville (groupe GDR) Guyane
  • Annick Girardin (groupe RRDP) Saint-Pierre et Miquelon
  • Ary Chalus (groupe RRDP) Guadeloupe

Contre la confiance : 5
  • Daniel Gibbes (groupe UMP) St Martin et St Barth
  • Philippe Gomès (groupe UDI) Nouvelle-Calédonie
  • Sonia Lagarde (groupe UDI) Nouvelle-Calédonie
  • Huguette Bello (groupe GDR) La Réunion
  • Alfred Marie-Jeanne (groupe GDR) Martinique

Abstention : 2
  • Jean-Philippe Nilor (groupe GDR) Martinique
  • Thierry Robert (groupe RRDP) La Réunion
Non-votant : 3
  • Edouard Fritch (groupe UDI) Polynésie
  • Jonas Tahuaita (groupe UDI) Polynésie
  • Jean-Paul Tuaiva (groupe UDI) Polynésie

Qui a voté différemment par rapport à 2012?

- Huguette Bello (battue aux élections municipales à Saint-Paul) avait voté la confiance à Jean-Marc Ayrault. Elle ne l'a pas voté pour Manuel Valls. Elle a expliqué qu'il avait "trop peu parlé pour l'Outre-mer"
Ecoutez Huguette Bello, interrogée par Radio Outre-mer 1ère. 

Huguette Bello


- Thierry Robert avait voté la confiance à Jean-Marc Ayrault, cette fois il s'est abstenu pour Manuel Valls. Il explique ce changement dans un communiqué. Il estime que la politique menée depuis 2012 "a été décevante pour le pays comme pour les territoires ultramarins."

- Alfred Marie-Jeanne s'était abstenu en juillet 2012. Cette fois il a voté contre la confiance à Manuel Valls. Il explique qu'il ne veut pas "voter la confiance à un homme de droite dans un gouvernement socialiste"
Ecoutez Alfred Marie-Jeanne, interviewé par Radio Outre-mer 1ère

Alfred Marie-Jeanne


- Les trois députés de Polynésie s'étaient abstenus en 2012 et cette fois ils sont considérés comme "non-votants"


Explications de vote (AUDIO)

D'autres députés ont expliqué les motivations de leur vote :
Hélène Vainqueur-Christophe, députée PS de Guadeloupe, a voté la confiance :

Hélène Vainqueur Christophe


Gabrielle Louis-Carabin, députée PS de Guadeloupe, a également voté la confiance à Manuel Valls :

Gabrielle Louis-Carabin



Chantal Berthelot, groupe PS, Guyane, a également accordé sa confiance au nouveau Premier ministre. Elle explique pourquoi :

Chantal Berthelot



Annick Girardin, groupe RRDP, députée de Saint-Pierre et Miquelon, a voté en faveur de la confiance. Voici son explication de vote:

Annick Girardin



Daniel Gibbes, député UMP de St martin et Saint Barth a voté contre la confiance, comme en juillet 2012. Il justifie son vote :

Daniel Gibbes



Rappel : la confiance à Jean-Marc Ayrault, en juillet 2012

En juillet 2012, le Premier ministre d'alors, Jean-Marc Ayrault, avait obtenu lui aussi le vote de confiance de l'Assemblée nationale. 302 députés avaient voté pour, 225 contre. Voici comment avaient voté les députés ultramarins à l'époque:

Pour la confiance : 17
  • Ibrahim Aboubacar (groupe PS) Mayotte
  • Ericka Bareigts (groupe PS) La Réunion
  • Chantal Berthelot ​(groupe PS) Guyane
  • Jean-Claude Fruteau (groupe PS) La Réunion
  • Eric Jalton (groupe PS) Guadeloupe
  • Patrick Lebreton (groupe PS) La Réunion
  • Serge Letchimy (groupe PS) Martinique
  • Gabrielle Louis-Carabin (groupe PS) Guadeloupe
  • Monique Orphé (groupe PS) La Réunion
  • Boinali Said (groupe PS) Mayotte
  • Jean-Jacques Vlody (groupe PS) La Réunion
  • Bruno Nestor Azerot (groupe GDR) Martinique
  • Huguette Bello (groupe GDR) La Réunion
  • Gabriel Serville (groupe GDR) Guyane
  • Annick Girardin (groupe RRDP) Saint-Pierre et Miquelon
  • Thierry Robert (groupe RRDP) La Réunion
  • Ary Chalus (non inscrit) Guadeloupe

Contre la confiance : 3
  • Daniel Gibbes (groupe UMP) St Martin et St Barth
  • Philippe Gomès (groupe UDI) Nouvelle-Calédonie
  • Sonia Lagarde (groupe UDI) Nouvelle-Calédonie

Abstention : 5
  • Edouard Fritch (groupe UDI) Polynésie
  • Jonas Tahuaita (groupe UDI) Polynésie
  • Jean-Paul Tuaiva (groupe UDI) Polynésie
  • Alfred Marie-Jeanne (groupe GDR) Martinique
  • Jean-Philippe Nilor (groupe GDR) Martinique
Napole Polutele, député de Wallis et Futuna, a été élu après ce vote de confiance. Le député de Wallis et Futuna de l'époque, David Vergé, dont l'élection avait été invalidée, n'avait pas pris part au vote. 
Hélène Vainqueur-Christophe, suppléante de Victorin Lurel, n'était pas encore députée puisque Victorin Lurel venait d'être nommé ministre des Outre-mer. 

Publicité