Fin des épandages aériens : mise en route complexe

épandage aérien
Stéphane Le Foll et Ségolène Royal au pique-nique bio de la Villette
Stéphane Le Foll et Ségolène Royal au pique-nique bio de la Villette ©Mourad Bourétima
Après l'annonce de la fin des épandages aériens par Ségolène Royal, quel va être le calendrier de l'arrêté d'interdiction ?  Au départ, la ministre de l'Ecologie et le ministre de l'Agriculture n'étaient pas forcément sur la même longueur d'onde...
Ségolène Royal
Ségolène Royal ©CB
Lundi soir, Ségolène Royal annonce par voie de communiqué l'interdiction des épandages aériens. Mardi, la ministre de l'Ecologie ne fait aucune déclaration sur le sujet. Ses services nous annoncent que l'arrêté d'interdiction sera signé le 1er juillet prochain avec la ministre de la Santé, Marisol Touraine, et le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll. Aujourd'hui, Ségolène Royal accepte finalement de s'exprimer deux minutes sur le sujet lors d'un pique-nique bio à la Villette à Paris. Pour la ministre, c'était une question de santé publique. Les pesticides sont dangereux et les ouvriers agricoles devraient d'eux-mêmes refuser de travailler dans des bananeraies où l'on utilise ces produits phytosanitaires. Ecoutez Ségolène Royal 

Ségolène Royal annonce la fin des épandages aériens aux Antilles


Calendrier obscure

Stéphane Le Foll
Stéphane le Foll ©CB
La ministre de l'Ecologie ne donne pas vraiment de précisions sur le calendrier. Selon ses services, l'interdiction des épandages sera effective le 1er juillet. Une consultation doit avoir lieu sur Internet et on ne sait pas encore qui, du ministère de l'Ecologie ou du ministère de l'Agriculture s'en chargera vraiment. La question des épandages aériens est un sujet épineux pour les agriculteurs et donc pour Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture. Ecoutez la réaction de Stéphane Le Foll qui n'était pas, au départ, un partisan de l'interdiction.

Stéphane Le Foll réagit à l'annonce de l'interdiction des épandages aériens


L'UGPBAN et la Coordination rurale mécontentes

La coordination rurale Outre-mer dénonce "les conséquences dramatiques" pour les producteurs de bananes de l'interdiction des épandages aériens qui "ne pourront plus lutter efficacement contre la cercosporiose noire". Même sentiment chez Philippe Ruelle, le directeur de l'UGPBAN. Ecoutez sa réaction au micro de Sébastien Letard d'Outre-mer 1ere

Philippe Ruelle


Les Outre-mer en continu
Accéder au live