La Guadeloupe accueillera une conférence internationale sur la biodiversité en octobre

écologie
iguane
La préservation de la biodiversité mondiale sera au coeur de la Conférence internationale sur la biodiversité et le changement climatique, qui aura lieu du 22 au 25 octobre 2014 en Guadeloupe. ©DR
Du 22 au 25 octobre 2014, la Guadeloupe accueillera la Conférence internationale sur la biodiversité et le changement climatique. Objectifs : réfléchir aux solutions pour réduire les bouleversements climatiques, développer l’économie verte et faire progresser la recherche, entre autres.
La conférence, qui se déroulera dans la commune du Gosier, devrait rassembler entre 200 et 250 personnes, selon les organisateurs. Elle se tiendra à l’initiative du gouvernement français, du gouvernement des Iles vierges britanniques, de l’Association des Pays et Territoires d’Outre-mer (OCTA), la Région Guadeloupe, le secrétariat de la Convention sur la diversité biologique (CDB), l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) et la Commission européenne.
 
Cette rencontre, qui fait suite à la conférence organisée à la Réunion en 2008, vise à évaluer les avancées réalisées depuis six ans, et à définir une nouvelle feuille de route.
 

Cinq thèmes abordés 

L’objectif principal de l'événement « est de mieux intégrer les problématiques environnementales et l’importance du patrimoine naturel des Régions Ultra-Périphériques (RUP), des Pays et Territoires d’Outre-Mer (PTOM) et de leurs régions géographiques respectives, afin de positionner l’Union européenne et ses Etats membres en tant qu’acteurs clés des Conventions sur la Biodiversité et le Changement Climatique », indique le communiqué de presse du secrétariat de la conférence.
 
Cinq thèmes seront abordés au sein de plusieurs ateliers organisés lors des rencontres : « améliorer la résilience, stopper la perte de biodiversité, favoriser l’économie verte et bleue, améliorer la connaissance, et mobiliser de nouvelles sources de financements. »
 
Les RUP et les PTOM de l’Union européenne abritent une biodiversité exceptionnelle, soulignent les organisateurs, qui leur confère un rôle déterminant dans l’adaptation et l’atténuation du changement climatique. Par ailleurs, avec ses territoires d’Outre-mer, l’UE dispose du plus grand domaine maritime au monde, réparti sur tous les océans. 

VOIR : Le site de la Conférence internationale sur la biodiversité et le changement climatique

Les Outre-mer en continu
Accéder au live