Pour la première fois un ancien archevêque sera jugé pour pédophilie au Vatican

religion
Jozef Wesolowski
Jozef Wesolowski, au centre, à Saint-Domingue en 2011 ©ERIKA SANTELICES / AFP
Le Polonais Jozef Wesolowski est poursuivi pour des abus sexuels sur mineurs, des faits  commis en République Dominicaine. C'est la première fois que la Vatican juge au pénal un de ses ambassadeurs accusé d'actes pédophiles.
Le Pape François l'avait annoncé: il voulait mettre fin à l'omerta sur la pédophilie au sein des membres de l'église, prônant une tolérance zéro. Le cas de Jozef Wesolowski, 66 ans, illustre cette volonté.
 

Abus sexuels en échange de sommes d'argent

En 2013,  les médias dominicains publient des témoignages de jeunes garçons, affirmant avoir été victimes de celui qui a officié dans le pays entre 2008 et 2013. Les journaux révèlent alors que l'archevêque avait pour habitude d'abuser de mineurs en échange de sommes d'argent.  La justice dominicaine se penche sur son cas mais Jozef Wesolowski est relevé des ses fonctions, et rappelé au Vatican. Rome refuse également de l'extrader vers la Pologne.
 
 

 Privé de sa protection diplomatique

Condamné par un tribunal ecclésiastique, Josef Wesolowski a été jugé coupable d'abus sexuels pour mineurs et détention de matériel pédopornographique. Réduit à l'état laïc, il a fait appel de sa condamnation qui le prive de toute protection diplomatique.
 
Son nouveau procès au pénal est une première pour le Vatican. A l'issue d'une audience préliminaire mardi, en présence d'un avocat commis d'office, il a été assigné à résidence. Aucune date n'a été communiquée pour son prochain procès qui pourrait avoir lieu fin 2014 ou début 2015, selon Federico Lombardi, le porte-parole du Vatican; l'instruction pouvant durer plusieurs mois.