Une tribu amérindienne dédommagée par le gouvernement des Etats-Unis

monde
navajos
©AFP
Le gouvernement américain a accepté mercredi de verser 554 millions de dollars à la tribu Navajo afin de mettre un terme à  un long conflit opposant les Etats-Unis une tribu amérindienne. Celle-ci estime que ses richesses et ses ressources naturelles ont été mal gérées pendant des décennies.
L'accord, met un terme à des revendications dont certaines remontent à une cinquantaine d'années et c'est la somme la plus élevée jamais versée à une tribu amérindienne. Il sera signé formellement lors d'une cérémonie organisée vendredi à Window Rock, dans l'Arizona, la capitale de l'immense réserve Navajo.
 

433 millions en échange du retrait des plaintes

En contrepartie du versement des 554 millions de dollars (433 millions d'euros), les Navajos s'engagent à renoncer à leurs plaintes contre l'Etat américain et contre les fonds qui ont été chargés dans le passé de gérer les biens de la tribu.
 
L'accord ne couvre toutefois pas les plaintes qui pourraient être déposées à l'avenir ou des plaintes résultant de la pollution des eaux de la réserve, a dit le procureur général des Navajos, Harrison Tsosie.
 

"Victoire pour la souveraineté tribale"

Le président de la nation Navajo, Ben Shelly, a salué le résultat de ces négociations, qualifié de "victoire pour la souveraineté tribale" et s'est engagé à organiser des réunions pour décider de la répartition des fonds.
 
La nation Navajo est la plus importante nation amérindienne américaine avec plus de 300.000 membres et celle qui dispose des territoires les plus vastes, d'une surface de quelque 70.000 kilomètres carrés répartis sur les Etats de l'Arizona, du Nouveau Mexique de l'Utah.