outre-mer
territoire

La SAPMER de La Réunion demande aux marins bretons de se serrer la ceinture.

santé
Thonier de la SAPMER
Le Belle Isle, un thonier de la SAPMER ©SAPMER
La SAPMER ne va pas fort. Le chiffre d’affaires de l’armateur réunionnais spécialisé dans la pêche au thon tropical s’effondre. Hier à Concarneau, son PDG, le Réunionnais Jacques de Chateauvieux a réuni en urgence les marins bretons de l’entreprise.
L’heure est grave pour Jacques de Chateauvieux, le PDG de la SAPMER a convoqué en urgence hier à Concarneau une cinquantaine de marins travaillant dans la flotte de thoniers de l’armateur. L’homme d’affaire réunionnais leur a fait savoir que la SAPMER n’allait pas bien. Le chiffre d’affaires de l’entreprise pour l’année 2014 s’effondre (46 millions d’euros contre 55 millions l’an passé). Mais surtout, Jacques de Chateauvieux déplore la concurrence acharnée des thoniers espagnols qui pêchent environ 10 000 tonnes de poissons par bateau par an alors que la SAPMER avec ses thoniers en capture 5 000 tonnes.

Concurrence exacerbée dans l'Océan Indien

"Le système des DCP, ces épaves artificielles qui attirent les thons et qui sont reliées aux navires par un système de balise exacerbe cette concurrence, explique Yves L’Helgouach de la CGT des marins de Concarneau joint par La1ère.fr. Face à cette logique de chiffres et de production, les marins se voient donc  demander des efforts en terme de salaires. Pour la CGT, il faut sauver l’emploi avant tout"


Investissements aux Seychelles

De son côté Jacques de Chateauvieux a fait savoir qu’il envisageait de faire de se sérieux investissements aux Seychelles. Selon Ouest-France, le débarquement du poisson congelé se fera à Mahé, au lieu de l’île Maurice, à partir de l’automne 2015. La zone de pêche des thoniers de la SAPMER se trouvant au large des Seychelles, ce changement devrait permettre de faire des économies en terme de carburant.

Le Bélouve et le Dolomieu vont-ils partir de La Réunion ?

Le PDG de l’entreprise a également indiqué aux navigants que les sept thoniers de la flotte seront prochainement basés aux Seychelles. "Exit la base réunionnaise des Dolomieu et Bélouve, celle de Dzaoudzi à Mayotte pour les Franche TerreManapany et Bernica. Même les récents Belle-Rive et Belle-Isle rejoindront Mahé", indique le journal spécialisé Le Marin. Le journal précise que si les objectifs de capture de poissons ne sont pas réalisés, la SAPMER pourrait se séparer des deux thoniers jusqu’alors basés à La Réunion : le Bélouve et le Dolomieu. 

Publicité