publicité

Route du Rhum

rss

Fin de la 10ème Route du Rhum : quel bilan pour les skippers antillais ?

Vincent Lantin (Le Slip Français), le dernier concurrent de la 10ème édition de la Route du Rhum, est (enfin !) arrivé à Pointe-à-Pitre, un mois tout juste après le départ. Sur les 91 concurrents au départ, 65 ont terminé la course. Quel bilan pour les marins de Guadeloupe et Martinique ?

Les six skippers de Guadeloupe engagés dans cette 10ème Route du Rhum © David Ponchelet
© David Ponchelet Les six skippers de Guadeloupe engagés dans cette 10ème Route du Rhum
  • Par David Ponchelet
  • Publié le
Première satisfaction pour les skippers des Antilles engagés dans cette dixième Route du Rhum : tous sont arrivés à bon port. Si certains ont eu à déplorer des avaries (Nicolas Thomas, Luc Coquelin), cela ne les a pas empêché de terminer la course. 
Voici les classements dans les deux catégories où les Antillais étaient engagés :

Class 40


Dominique Rivard : 22ème et premier Guadeloupéen

Dominique Rivard (Marie Galante) est un pur amateur mais cela ne l'a pas empêché de faire une très belle course. Arrivé 22ème de sa catégorie, après 20 jours et 23 heures de traversée,  il est le premier Guadeloupéen à être arrivé à Pointe-à-Pitre. Le marin qui réside à Marie Galante aurait même pu faire encore mieux s'il n'avait pas été contraint de faire une brève escale technique à Madère pour déméler un "coquetier" (son spi était emmélé dans le mat du bateau).
L'arrivée en Guadeloupe a été dignement célébrée comme le montre ce Vine sur le compte twitter officiel de la course :



Rodolphe Sepho : 24ème et premier Rhum réussi !

Sur l'un des Class 40 les plus anciens de la flotte, le jeune Guadeloupéen a réussi une très belle performance. Rodolphe Sepho (Voiles 44)  se classe 26ème en 21 jours et 18 heures. Il expliquait au départ disputer un premier Rhum pour apprendre et montrer son savoir-faire. C'est réussi ! Le jeune marin va maintenant pouvoir rêve à la Route du Rhum 2018 sur un multicoque, sa vraie spécialité...



 

Philippe Fiston : 27ème avec des avaries

Pour Philippe Fiston (Ville de Sainte-Anne) qui disputait sa troisième Route du Rhum, cette 10ème édition n'aura pas été une partie de plaisir. Victime de plusieurs avaries, il se classe 27ème en 22 jours et 6 heures de course. A son arrivée, Fiston expliquait  même avoir songé à abandonner la course car son bateau se fissurait ! Il a affirmé qu'il disputait là -sans doute- son dernier Rhum, mais qu'il avait très envie d'aider un futur champion guadeloupéen pour la prochaine édition, citant Rodolphe Sepho.



Nicolas Thomas : 28ème avec des escales techniques

Malgré un très bon départ de Saint-Malo, Nicolas Thomas (Guadeloupe Grand Large - 1001 piles batteries) ne se classe que 28ème en 23 jours et 18 heures. Décevant pour le Guadeloupéen qui faisait quasiment figure de favori au départ de Saint-Malo. Mais il a connu de gros pépins techniques qui l'ont contraint à une longue escale technique à La Corogne en Espagne. 

 

Classe Rhum

Willy Bissainte : 6ème

Willy Bissainte (Tradysion Gwadloup) se classe 6ème en 21 jours et 5 heures, c'est à dire qu'il est en réalité, en temps réel (si on ne tient pas compte des différentes catégories), le deuxième Guadeloupéen derrière Dominique Rivard. En 2010, il avait mis 3 jours de plus pour boucler la Route du Rhum avec le même bateau. Son Rhum 2014 a donc été un excellent cru

 

Daniel Ecalard : 10ème

En panne de sponsor à quelques jours du départ, Daniel Ecalard (Défi Martinique) a terminé 10ème de sa catégorie en 25 jours et 10 heures. L'unique représentant de la Martinique dans la Route du Rhum 2014 expliquait d'ailleurs à son arrivée être satisfait de figurer dans le top 10.

Luc Coquelin : 12ème, un Rhum décevant

Pour sa cinquième participation à la Route du Rhum, Luc Coquelin (Guadeloupe dynamique), avait toujours jusqu'à présent terminé sur le podium dans sa catégorie. Mais cette fois, des avaries en auront décidé autrement. Il termine 12ème de sa catégorie en 26 jours et 7 heures. Il y a d'abord eu son bout-dehors (l'appendice avant du bateau, où s'accroche le spi) arraché le matin même du départ. Ensuite, c'est sa quille qui s'est mise à bouger dangereusement, le contraignant à une longue escale à La Corogne. Dès lors, la course n'existait plus vraiment dans l'esprit de Luc Coquelin, qui a surtout cherché à ramener son bateau en Guadeloupe, son port d'attache. Prendra-t-il sa revanche en 2018 ?
Arrivée toutes voiles dehors de Luc Coquelin à proximité de la ligne d'arrivée © Pen duick
© Pen duick Arrivée toutes voiles dehors de Luc Coquelin à proximité de la ligne d'arrivée

 

Sur le même thème

#RDR2018 La Route du Rhum sur Twitter
Les Légendes du Rhum Webdoc de France 3 Bretagne
publicité
La Route du Rhum sur les 1ère

Pour ne rien rater de cette Route du Rhum 2018, restez connectés. Chaque jour, suivez les préparatifs de la course sur la1ere.fr, ainsi que sur notre page Facebook et notre compte Twitter. Dimanche 4 novembre, suivez en direct vidéo le départ de Saint-Malo. Durant toute l'épreuve, la1ere.fr consacrera des gros plans aux marins des Outre-mer engagés dans la course. Et l'arrivée sera bien sur à vivre en direct avec Guadeloupe la 1ère !

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play