publicité

Thierry Henry : une légende en dix photos

L’international français a annoncé ce mardi qu’il mettait un terme à sa carrière pour devenir consultant sportif sur une chaîne de télévision britannique. Retour en photo sur un immense parcours. 

Thierry Henry en novembre 2014 sous le maillot des Red Bulls de New York. © MIKE STOBE/GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP
© MIKE STOBE/GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP Thierry Henry en novembre 2014 sous le maillot des Red Bulls de New York.
  • Par Philippe Triay (avec AFP)
  • Publié le
Thierry Henry, meilleur buteur de l'histoire des Bleus (51), a annoncé mardi qu'il mettait un terme à sa carrière pour devenir consultant auprès de la chaîne de télévision britannique Sky Sports. Champion du monde en 1998, d'Europe en 2000, et titulaire de bien d'autres consécrations, l'attaquant antillais a été l'un des acteurs principaux de l'âge d'or de l'équipe de France dont il a porté le maillot à 123 reprises. C'est donc une page glorieuse de la discipline qui se tourne avec la retraite de "Titi", exilé aux Etats-Unis depuis 2010 aux New York Red Bulls après avoir écrit la légende d'Arsenal entre 1999 et 2007 et un court passage au FC Barcelone (2007-2010) lui ayant permis de soulever le trophée de la Ligue de champions en 2009. Son parcours en dix photos.
 
1. Thierry Henry (à droite sur l'image) a commencé sa carrière à l’AS Monaco, où il jouera de 1993 à décembre 1998. Il n’a que 17 ans lors de son premier match en Ligue 1.  

© André Durand/AFP
© André Durand/AFP

2. En juillet 1998, Thierry Henry devient champion du monde avec l’équipe de France (sans disputer la finale). Il embrasse le trophée devant ses camarades Christian Karembeu, Patrick Vieira et Didier Deschamps au Stade de France, où les Bleus viennent de battre le Brésil 3 à 0. 
 
© ANTONIO SCORZA/AFP
© ANTONIO SCORZA/AFP

3. De janvier à juillet 1999, Thierry Henry passera sept mois sous les couleurs de la Juventus de Turin en Italie, avec un certain Zidane comme coéquipier. Mais il aura du mal à s’adapter.

© DR
© DR

4. En août 1999, Henry rebondit en intégrant le club anglais d’Arsenal, qui s’est attaché les services de l’entraîneur Arsène Wenger. Ce dernier connaît bien le joueur antillais depuis l’AS Monaco. 

© SINEAD LYNCH/AFP
© SINEAD LYNCH/AFP

5. Les Bleus deviennent champions d’Europe en 2000. Aux manettes entre autres, Thierry Henry qui marque trois buts durant la compétition. Getty Images
 
© Getty Images
© Getty Images

6. But de Thierry Henry du club d’Arsenal contre Chelsea à Londres, en octobre 2003. L’attaquant jouera avec les Gunners sans interruption de 1999 à 2007, puis en janvier et février 2012.

© JIM WATSON/AFP
© JIM WATSON/AFP

7. Coupe du monde 2006 en Allemagne. Thierry Henry, qui vient de marquer, félicite Zinédine Zidane pour une passe décisive contre le Brésil (1 - 0 pour la France en quart de finale). Les Bleus perdront en finale contre l’Italie aux tirs aux buts.

© AFP/MARCUS BRANDT
© AFP/MARCUS BRANDT

8. Avec le club de Barcelone, Henry remporte le titre très convoité de la Ligue des champions en 2009. L’équipe espagnole vient à bout de Manchester United sur le score de 2 à 0.

© CHRISTOPHE SIMON/AFP
© CHRISTOPHE SIMON/AFP
 
9. En juin 2010, les Bleus sombrent lors de la Coupe du monde en Afrique du Sud. Ils ne passeront pas le premier tour. C’est la dernière sélection de Thierry Henry sous le maillot tricolore. 

© ALEXANDER JOE/AFP
© ALEXANDER JOE/AFP

10. L’international de foot se transforme en basketteur durant un match exhibition au célèbre Madison Square Garden de New York, en août 2010.

© AFP/DON EMMERT
© AFP/DON EMMERT

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play