Coupe de France : fin de l’aventure pour le Club Franciscain, dominé 4-0 par le FC Nantes

coupe de france
Club Franciscain FC Nantes
Pour la première fois de son histoire, le Club Franciscain rencontrait une équipe de Ligue 1, et pas des moindres ! ©Léia Santacroce
Battu 4-0 par les Canaris, le Club Franciscain (DH) s’est incliné samedi 3 janvier contre le FC Nantes, en 32es de finale de la Coupe de France de football. Les Martiniquais n’ont pourtant pas démérité.
"Même si on a perdu 4-0, c’était le plus beau jour de ma vie !", lance l’attaquant martiniquais Djenaël Maingé, rayonnant. Au stade de la Beaujoire, à Nantes, le Club Franciscain (division d’honneur) n’a pas tenu le choc face au FC Nantes.  "La logique a été respectée", analyse l’attaquant martiniquais, Johan Audel. Les Franciscains n’ont pourtant pas démérité. "Le petit Maingé nous a posé des problèmes", concède d’ailleurs l’entraîneur des Canaris, Michel der Zakarian.
 

Ambiance de carnaval à la Beaujoire

En défense, les Franciscains ont tenu bon pendant un quart d’heure, avant d’encaisser le premier but de la partie, inscrit par Lucas Deaux. Les Martiniquais se rebiquent. Frappe magnifique de Stéphane Aubel à la 30e minute, faisant croire, un instant, à l’égalisation. Mais il n’en est rien. Manque de chance, le Martiniquais Florian Narcissot marque un but contre son camp à la 37e minute. Le Club Franciscain est mené 2-0 à la mi-temps. 

Malgré la pluie et plusieurs occasions manquées, les supporters du Club Franciscain ne cessent de donner de la voix, encouragés par les tambours. Grâce à la mobilisation de plusieurs associations antillaises de Nantes ou de Paris, le stade de la Beaujoire a des allures de carnaval. "C’était la meilleure ambiance de la saison 2014-2015 !", reconnaîtra d’ailleurs un fervent partisan du FC Nantes, à l’issue du match. Au total, plus de 15.000 personnes ont assisté à la rencontre, soit 40% des 37.000 places que compte la Beaujoire.



Le Club Franciscain réduit à 10

De retour des vestiaires, les espoirs du Club Franciscain sont un peu refroidis par l’exclusion de Jorick Ephestion à la 52e minute, après un tacle sur le défenseur nantais Issa Cissokho. Un carton rouge que d’aucuns jugeront sévère. Réduits à 10, les footballeurs martiniquais encaissent un troisième but à la 78e minute (Valentin Rongier). 3 à 0, la partie est mal embarquée pour la seule équipe d'Outre-mer encore en lice en Coupe de France. Le capitaine nantais, Oswaldo Vizcarrondo, clôt le score en inscrivant un quatrième but pendant le temps additionnel.
 
Qu’importe le 4-0, les Antillais auront montré du beau jeu. "Ils ont joué avec leurs moyens, ils n’ont pas été ridicules !", résume un supporter, venu spécialement de Toulouse. Les joueurs nantais ne s’y sont pas trompés, réservant une importante haie d’honneur aux Franciscains pour les féliciter. L'aventure s'arrête donc aux portes des 16es de finale pour les Martiniquais. Ils reprendront l'avion lundi matin, la tête haute.



Glissez votre souris sur la photo ci-dessous pour écouter les réactions d'après-match :

Djenaël Maingé, Michel Der Zakarian, Jean-Marc Civault, Johan Audel et Loïc Chauvet sont au micro de Léia Santacroce, Manuel Larade et Alain Rosalie de Radio Outre-mer 1ère.

 


Le résumé du match en vidéo :

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live