Il y a tout juste un mois, Clarissa Jean-Philippe était victime du terrorisme

attentats
Marche vers l'église aux obsèques de Clarissa Jean-Philippe
Les policiers, et notamment municipaux, sont venus en nombre assister aux obsèques de leur collègue Clarissa Jean-Philippe ©Raphael Bastide
C'était il y a tout juste un mois, le 8 janvier 2015. Clarissa Jean-Philippe, jeune policière municipale de Montrouge, originaire de Martinique, tombait sous les balles d'Amedy Coulibaly, l'un des trois terroristes qui ont semé la peur et la mort début janvier à Paris. 

Sur les réseaux sociaux, un mois après ces attentats tragiques qui ont bouleversé le monde entier,  les #JeSuisClarissa, ou  #MwenSeClarissa, se sont peu à peu estompés.

Mais aujourd'hui, 8 février, sur twitter, quelques messages apparaissent à nouveau, en hommage à la policière native de Sainte-Marie en Martinique qui y repose désormais :




Il existe également une page Facebook en hommage à la jeune femme :