outre-mer
territoire

"Migration retour" : la Martinique veut faire rentrer ses jeunes pour relancer l’économie locale

société
salon des lycéens et de la jeunesse
La région Martinique veut faire revenir ses jeunes, porteurs de projets, partis étudier et travailler en dehors de l'île. ©VFF
La région Martinique met en place un dispositif "Migration retour", unique Outre-mer. Il s'agit de relancer l'économie locale en facilitant le retour de jeunes Martiniquais, porteur de projets, et partis étudier et travailler loin de leur île. Qui est concerné ? Comment postuler ? Explications.
"Migration retour" est le dispositif lancé par la région Martinique. Une infinitive unique Outre-mer qui consiste à faire revenir les jeunes Martiniquais "o péyi". La population de l’île est vieillissante et les jeunes, qui partent en métropole faire leurs études, ne reviennent pas toujours. Face à ce constat, "Migration retour" doit permettre de contrer la "fuite des cerveaux". Un appel à candidatures est lancé. Explications.

En quoi consiste ce dispositif ?

Le principe est de faciliter le retour au pays de jeunes Martiniquais, vivant en métropole et dans le monde, pour qu’ils puissent développer leur île. Avec ce dispositif, la région veut relancer l'économie locale en s'appuyant sur "l'expérience et l'expertise" des candidats partis étudier et travailler en dehors de l’île.

Le député et président de région, Serge Letchimy a mis en place ce dispositif en raison de la chute démographique et de la dénatalité accrue en Martinique. Invité d’Opinion 1ère le 4 mars, il rappelle qu’actuellement, deux Martiniquais sur trois quittant l’île pour faire des études en métropole ne reviennent pas. Il précise aussi qu'entre 2011 et 2012, la population de la Martinique a perdu près de 4000 habitants, ce qui n’était pas le cas cinq ans plus tôt.

Qui est concerné par l’appel à projet "migration retour" ?

Tous les jeunes Martiniquais de moins de 35 ans qui souhaitent rentrer au pays et qui sont porteurs d’un projet pour l'économie de leur île.

Quels seront les projets retenus ?

La sélection des projets se fait dans le cadre d’un appel à projet qui est désormais ouvert. La région prévoit de retenir 60 à 100 dossiers. Les projets devront concerner les secteurs prioritaires que sont la valorisation de l’environnement et des ressources énergétiques, l’entreprenariat social et solidaire, les technologies de l’information, de la communication et le numérique ou encore l’attractivité touristique du territoire.

Qu’obtiendront les candidats sélectionnés ?

Les lauréats obtiendront une dotation de 15 000 euros. Ils auront aussi une aide pour payer leur logement privé ainsi que leur immobilier d’entreprise. Dans les deux cas, ils bénéficieront d’un montant correspondant à 50% du coût total d’une location immobilière.

Par ailleurs, si le projet concerne la zone Caraïbes, les lauréats bénéficieront aussi d’une aide supplémentaire allant de 4 000 à 5 000 euros. Enfin si le projet permet de booster et muter l’économie de la Martinique, alors une aide supplémentaire de 5 000 euros pourra encore être versée. Au total, ces aides "bonus" pourraient s’élever à 25 000 ou 30 000 euros.

Combien coûtera ce dispositif de "migration retour" ?

Une enveloppe annuelle de deux millions d’euros est dédiée à ce projet dès cette année et renouvelable durant trois ans. Une fois les projets lancés, les bénéficiaires pourront profiter de l’ensemble des dispositifs économiques de la collectivité visant à accompagner et pérenniser les entreprises.
Le président de la région, Serge Letchimy avait proposé ce dispositif lors de l’assemblée plénière en décembre 2014. Il avait fait l’unanimité auprès des conseillers régionaux.

Comment faire si vous êtes intéressés ?

Il suffit de remplir le dossier de candidature ci-dessous ou en cliquant ici. Vous avez ensuite jusqu'au 20 avril 2015 pour renvoyer le dossier à l'adresse de la région Martinique ou par mail à migrationretour@region-martinique.mq. 



Publicité