publicité

Salon du livre : Jean-Yves Bertogal, âme ultramarine, slam des trois océans

Né en Nouvelle-Calédonie de père guadeloupéen et de mère mi-réunionnaise mi-malgache, le poète et slameur Jean-Yves Bertogal est une figure emblématique de ce qu’il nomme "ultramarinité". Rencontre et interview au Salon du livre de Paris. 

Jean-Yves Bertogal à l’inauguration du Salon du livre de Paris, le 19 mars 2015. © Stéphane Weber
© Stéphane Weber Jean-Yves Bertogal à l’inauguration du Salon du livre de Paris, le 19 mars 2015.
  • Par Philippe Triay
  • Publié le , mis à jour le
Vous l’avez sans doute croisé au Salon du livre de Paris, martelant ses mots avec passion, ou ailleurs à l’occasion de ses nombreuses performances de slam et de ses combinaisons pluri-artistiques. Sa diction et sa profonde voix de stentor ont quelque chose de magnétique. Sur scène, Jean-Yves Bertogal récite en général ses textes de mémoire, sans notes. Il déclame ses propres poèmes, ainsi que du Césaire, Damas, Frantz Fanon, Glissant, et bien d’autres encore.
 
Jean-Yves Bertogal, nom de scène JYB, symbolise à lui seul l’alliance harmonieuse des Outre-mer. L’interconnexion des océans Atlantique, Indien et Pacifique. De père guadeloupéen et de mère mi-réunionnaise mi-malgache, il est né en Nouvelle-Calédonie où il a vécu, avant la Guadeloupe et Paris. Son art, c’est du "slamlitt", comme il l’appelle, ou la fusion du slam et de la littérature. La poésie de JYB interpelle le monde, elle est verticale et volontiers militante, en tout cas sans concession.
 

ECOUTEZ l’interview de Jean-Yves Bertogal au Salon du livre de Paris


Dans son nouveau recueil de poèmes, « Les âmes de la réminiscence » (Xérographes éditions), JYB écrit des textes vibrants et fulgurants, des textes de combats qui se scandent et s’énoncent. L’auteur interroge son identité plurielle, rend hommage aux cultures aborigènes et kanak, ainsi qu’à des figures historiques (Nelson Mandela, Barack Obama), du mouvement de la négritude, ou des sportifs ultramarins. L’ouvrage comporte en outre une très belle préface de l’écrivaine martiniquaise Suzanne Dracius, et des illustrations originales de la Calédonienne Fany Edwin.
 

REGARDEZ une performance slam de Jean-Yves Bertogal

bertogal

Jean-Yves Bertogal, « Les âmes de la réminiscence » (illustré par Fany Edwin) – Xérographes éditions, mars 2015, 132 pages, 12 euros. 

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play