Une jeune chercheuse guyanaise en finale d'un concours national d'éloquence

sciences
thèse en 180 secondes
©DR
Lanjiao Wang participait mercredi 3 juin à Nancy à la finale du concours "Ma thèse en 180 secondes". Elle presentait sa recherche menée à l'Institut Pasteur de Cayenne, consacrée à l'influence des insecticides sur les moustiques vecteurs de la dengue, du chikungunya et de la fièvre jaune. Reportage.
L'éloquence c'est tout un art. Le concours « Ma thèse en 180 secondes » en apporte une preuve éclatante. La finale nationale qui a réuni 27 jeunes chercheurs, dont une représentante de la Guyane, mercredi 3 juin 2015 à Nancy était à la fois une fête de l'esprit et un spectacle où trois petites minutes suffisaient pour démontrer l'intérêt de ses recherches. Les lauréats devront se préparer pour la finale internationale francophone en octobre à Paris.

La concurrente guyanaise, Lanjia Wang, n'a pas gagné, mais elle s'est montrée satisfaite de sa prestation. 

Regardez le reportage à Nancy de Christian Tortel, Emmanuel Gire, Raël Moine.


Les travaux de la concurrente de Guyane

En mars 2015, Lanjia Wang avait remporté la finale régionale de Guyane lors de ce concours d'éloquence. Regardez sa prestation de l'époque (source : site du concours)


Les Outre-mer en continu
Accéder au live