outre-mer
territoire

Archives d'Outre-mer - 1960 : en Guyane, "Un lépreux vous parle"

santé
Lèpre Guyane 1960
©DR
Les week-ends, La1ere.fr vous propose un voyage dans le temps et l’histoire avec les archives de l'Institut national de l'audiovisuel (Ina). Cette semaine retour en 1960 avec un reportage exceptionnel dans un village de Guyane : l'Acarouany est une léproserie. 
L'Acarouany est un village perdu en pleine forêt guyanaise à 60 kilomètres de Saint-Laurent du Maroni. En 1960, une équipe de reportage de l'émission emblématique "Cinq colonnes à la une" se rend sur place. Pourquoi ? Parce que l'Acarouany est un village bien particulier : c'est une léproserie administrée par six religieuses. 130 malades vivent dans le village. Un sanatorium perdu dans la forêt. A l'époque, dans les années 60, selon le reportage, 4% de la population guyanaise était porteuse de la lèpre.

Un jeune menuisier

Dans ce reportage, le journaliste Roger Louis interviewe avec beaucoup d'humanité un jeune menuisier lépreux qui explique être dans le village depuis 13 ans et sait qu'il n'en partira jamais. Le menuisier a appris qu'il était atteint par la maladie alors qu'il avait tout juste 17 ans. Il confie que s'il n'était pas catholique, il se serait supprimé lorsqu'il a su qu'il était porteur de la lèpre. 

Regardez le reportage extrait des archives de l'INA :

 

La lèpre en 2015

Aujourd'hui, comme l'explique la fondation Raoul Follereau, la lèpre n'est pas éradiquée dans les régions défavorisées du monde. Dans les Outre-mer français, la maladie est encore présente à Mayotte notamment (article de la1ere à lire ici), mais aussi en Polynésie et également en Guyane. L'an dernier, 21 nouveaux  cas de lèpre ont été dignostiqués dans le département français. 
Publicité