outre-mer
territoire

Polynésie: en conflit avec Gaston Flosse, le président Edouard Fritch exclu de son propre parti

politique
Fritch demande à la Justice de reconnaître l'incapacité de Flosse
©Polynésie 1ère
Le Président de la Polynésie française Edouard Fritch a été exclu de son propre parti, au cours d'un conseil politique qui s'est tenu mardi soir chez son ancien allié Gaston Flosse. 
C'est un proche de Gaston Flosse, Marcel Tuihani, le président de l'Assemblée de la Polynésie, qui a révélé à l'AFP la décision du conseil politique du Tahoaeraa, le parti autonomiste. Le président Polynésien Edouard Fritch a donc été exclu de son propre parti. 
 

Un climat délétère 

Les relations entre Gaston Flosse et  Edouard Fritch, son ex-gendre, n'ont pas cessé de se dégrader depuis l'arrivée au pouvoir de ce dernier, en septembre 2014. Il avait pris la succession de Gaston Flosse, condamné à trois ans d'inéligibilité dans une affaire d'emplois fictifs
 

L'ex-successeur naturel

Gaston Flosse, 84 ans, avait pourtant désigné à plusieurs reprises Edouard Fritch comme son successeur naturel. Edouard Fritch avait été plusieurs fois ministre, puis vice-président, dans les différents gouvernements de Gaston Flosse. Edouard Fritch était jusqu'à mardi le président délégué du Tahoeraa Huiraatira, puissant parti autonomiste polynésien présidé par Gaston Flosse depuis sa création.
 


Pas de réaction officielle

Edouard Fritch n'a pas souhaité réagir dans l'immédiat à cette éviction, qui doit être entérinée vendredi au grand conseil du Tahoeraa Huiraatira.
 
Publicité