outre-mer
territoire

Kery James et Raphaël Enthoven s'opposent sur Internet

culture
Kery James et Raphaël Enthoven
Kery James et Raphaël Enthoven ©AFP
Le morceau du rappeur Kery James en hommage à Zyed et Bouna n'a pas emporté l'adhésion du philosophe Raphaël Enthoven. S'en sont suivis de longs échanges sur les réseaux sociaux, avec de chaque coté des camps  d'internautes supporters.
Son morceau a enflammé les réseaux sociaux. Moins d'une semaine après sa mise en ligne, "Zyed et Bouna" du rappeur Kery James comptabilise près de 1,7 millions de vues uniquement sur Facebook, sans parler des vues sur les autres sites de partage de vidéo.   
Le titre est un hommage à Zyed Benna et Bouna Traouré, les deux adolescents morts le 27 octobre 2005 après être entré dans un site EDF à Clichy-sous-Bois (93).
 
Dix ans après ce drame, le rappeur dresse un constat amer de la situation en France. "Très peu de choses ont changé.
Rabzas et renois, à leurs yeux on est toujours des étrangers
J'ai abandonné l'idée qu'ils me perçoivent un jour comme un Français
Mais j'abandonne pas l'idée que l'état français me doit le respect
", rappe-t-il, avant de poursuivre un peu plus loin "Y'a pas que les noirs et les arabes, ce sont tous les pauvres qu'ils méprisent".
 
 
KERY JAMES 2015 10 ans après...

Posté par KERY JAMES OFFICIEL sur mercredi 28 octobre 2015

Pour Raphaël EnthovenKery James "renonce à l'intégration" 

Si sur les réseaux sociaux, les louanges sont nombreuses, ce lundi sur Europe 1, le philosophe Raphaël Enthoven s'est montré plus circonspect.
Face au journaliste Thomas Sotto il a fait part de ses réserves, dénonçant une "ambivalence". "Que demande Kery James quand il demande le respect feint-il de s'interroger. Qu'on le respecte en tant que noir? Ou qu'on le respecte en tant que citoyen français?"
 
"Tout à sa colère, et considérant que la France est un état raciste et colonial, le rappeur renonce à l'intégration et se contente de vouloir qu'on respecte la couleur de sa peau", poursuit le philosophe, qui va jusqu'à comparer Kery James et Nadine Morano, (qui a tenu fin septembre des propos sur la race blanche de la France) et même le FN de la grande époque. "C'est blanc bonnet et bonnet blanc", affirme-t-il.
 

Indignations 2.0

De quoi susciter un nouveau débat sur les réseaux sociaux, avec de tweets indignés, beaucoup d'internautes reprochant à Raphaël Enthoven de parler à tort de la discrimination liée à la couleur de peau, un sujet que lui, en tant qu'homme blanc et français n'a jamais vécu.
 
 

Un long débat en ligne

Quant à Kery James, il s'est à son tour fendu d'un long post de réponse sur Facebook dans lequel il reproche au philosophe d'avoir "malhonnêtement ramené [son] discours à des considérations raciales". "Votre tentative de m'accuser de racisme anti blanc est infondée voir calomnieuse (…) Il en est de même pour votre rapprochement très douteux entre mes idées et celles du Front national".

Ma réponse à RAPHAËL ENTHOVENMa réponse à RAPHAËL ENTHOVENVous intitulez votre chronique « Le vrai respect à conqué...

Posté par KERY JAMES OFFICIEL sur lundi 2 novembre 2015

 

 
Et parce que ce débat semble sans fin, voici enfin la réponse à la réponse, une autre très long texte, dans laquelle le philosophe se dédouane de toute volonté d'établir un "procès d'intention". A noter qu'en terme de popularité, le texte du philospohe a récolté 175 likes, contre près de 5 500 pour le post du rappeur. 

Et voici ma réponse à sa réponse... Je vous laisse le soin, cher #keryjames, de la partager... Merci de cette lettre !...

Posté par Raphaël Enthoven sur lundi 2 novembre 2015

 

Publicité