outre-mer
territoire

Après le rapport de la Cour des Comptes sur la départementalisation de Mayotte, les réactions des politiques

politique
Mayotte cour des comptes
AFP
Deux députés et le président de la Cour des Comptes se sont confiés au micro de France Ô / Outre-mer 1ère après la publication du rapport qui dresse un bilan alarmant du processus. Pour la juridiction financière, il a été mal préparé et mal piloté.
C'est un rapport inquiétant qu'a délivré la Cour des Comptes. Près de cinq ans après la départementalisation de Mayotte, la juridiction financière dresse un bilan alarmant du processus. Elle pointe notamment une démographie mal prise en compte, l'administration départementale mal adaptée ou des interventions financières de l'Etat peu lisibles.
 
Selon Didier Migaud, président de la Cour des Comptes, la départementalisation a été "mal préparée et mal pilotée" ce qui est le facteur "d'importants risques financiers pour l'avenir".
 
Regardez sa réaction au micro de William Kromwel pour France O / La1ere.fr :

Ibrahim Aboubacar confirme cette idée. Le député de la 2e circonscription de Mayotte estime également qu'"il faut aller plus loin en terme de programmation, d'arbitrage d'un certain nombre de questions non-tranchées".
 
Regardez sa réaction au micro de William Kromwel pour France O / La1ere.fr :

  

La départementalisation est-elle l'avenir de Mayotte ?

Pour René Dosière, député PS, "on peut s'interroger pour savoir si l'avenir de Mayotte passe par sa départementalisation", "après la lecture du rapport de la Cour des Comptes". "On ne peut pas offrir aux Mahorais comme avenir une société qui ne vive que d'argent qui vient de la France. Il faut qu'il y ait une richesse produite à Mayotte et en déterminer les conditions", a-t-il expliqué.
 
Regardez sa réaction au micro de William Kromwel pour France O / La1ere.fr :


Publicité