publicité

Election présidentielle: Oscar Temaru à la chasse aux parrainages

L'ancien président de la Polynésie française Oscar Temaru a annoncé dimanche soir qu'il lançait un appel aux parrainages pour se présenter à l'élection présidentielle de 2017 afin de faire avancer son projet indépendantiste.

Oscar Temaru © GREGORY BOISSY / AFP
© GREGORY BOISSY / AFP Oscar Temaru
  • La1ere.fr (avec AFP)
  • Publié le , mis à jour le
"Je vais écrire cette semaine à François Hollande, Ségolène Royal et Christiane Taubira pour qu'ils soutiennent ma candidature, je leur demande un retour d'ascenseur: mon parti soutient le PS depuis 2004" a expliqué Oscar Temaru, maire de Faa'a, l'une des principales communes de Tahiti.
 
Selon lui, ses soutiens cherchent déjà des parrainages d'autres élus "en métropole, en Corse, en Kanaky (Nouvelle-Calédonie) et dans les DOM". Il en faut 500 pour pouvoir se présenter à la présidentielle.
 

Impact médiatique

Le leader indépendantiste, âgé de 71 ans, compte sur l'impact médiatique de cette candidature pour mieux diffuser à l'international son combat pour la souveraineté de la Polynésie française. Et entamer un processus d'autodétermination, à l'instar de la Nouvelle-Calédonie où un référendum sur le sujet doit avoir lieu au plus
tard en 2018.
 

Pas de rêves de victoire

"Gagner en France? Mon rêve a des limites" a-t-il déclaré. "Mais si, en Polynésie, la majorité des électeurs votent pour moi, on pourra alors parler d'autoproclamation de l'indépendance".
 
La majorité des Polynésiens sont autonomistes, c'est-à-dire en faveur du maintien de la collectivité au sein de la République française. Cependant Oscar Temaru croit pouvoir les convaincre grâce à "l'éducation et l'information" de créer "les Etats Fédérés de Maohi Nui" en lieu et place des cinq archipels de l'actuelle Polynésie française.
 
 
Le leader indépendantiste, rival local de Gaston Flosse (proche de l'UDI après avoir cofondé le RPR avec Jacques Chirac) depuis plus de quarante ans, a présidé la Polynésie française à cinq reprises entre 2004 et 2013, mais n'a jamais pu achever un mandat complet en raison de l'instabilité politique dans l'archipel.
 

Relations distendues avec le PS

Le parti d'Oscar Temaru est allié au PS au plan national, mais ses relations avec François Hollande se sont distendues depuis que le leader indépendantiste a obtenu auprès de l'ONU, le 17 mai 2013, la réinscription de la Polynésie française sur la liste des Territoires à décoloniser. La France avait alors évoqué une "ingérence flagrante" des Nations unies, estimant que "trois électeurs polynésiens sur quatre" y étaient opposés.
François Hollande est attendu en Polynésie française le 22 février, mais cette date n'a pas encore été confirmée par l'Elysée.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play