Le parcours du djihadiste Tyler Vilus

attentats
Extrait du Parisien
Extrait du Parisien (édition du samedi 23 janvier) ©DR
C’est Le Parisien qui révèle dans son édition de samedi le parcours de Tyler Vilus. Ce Français, de père martiniquais est parti en Syrie dès 2012 où il a été rejoint par sa mère, baptisée "Mamie Djihad". En juillet dernier, il a tenté de rentrer en Europe avec un passeport suédois. 
Tyler Vilus a grandi à Troyes dans l’Aube. Le Parisien dans son édition de samedi décrit avec précision le parcours de ce jeune djihadiste. Né d’un père d’origine martiniquaise, chrétien évangéliste, Tyler Vilus a brusquement choisi l’Islam radical. Quand ses parents se sont séparés, le jeune homme s’est rapproché de sa mère avec laquelle il partage les mêmes idées sur le plan religieux. Dès 2012, le jeune homme est parti en Syrie où sa mère l’a rejoint à plusieurs reprises. Selon Le Parisien, elle se promenait en Syrie avec une ceinture d’explosifs, d’où ce surnom donné par les policiers antiterroristes : "Mamie Djihad".
 
Recruteur pour Daesh
Au mois de juillet dernier, Tyler Vilus âgé de 25 ans tente de rentrer en Europe. Il est alors interpellé par la police à Istambul en Turquie. Il avait en sa possession un passeport emprunté à un combattant suédois très proche physiquement. Extradé vers la France, l’homme est désormais en prison. Il n’a rien d’une petite frappe selon Le Parisien. Sous le nom d’Habou Hafsa, il évolue dans le monde des recruteurs pour Daesh. C’est un proche de Maaroufi tué en 2014 qui était lui-même un proche d’Abdelhamid Abaaoud, le djihadiste belge tué à Saint-Denis et connu pour avoir organisé les attentats de Paris le 13 novembre dernier.