La maire de Nouméa Sonia Lagarde s'inquiète de la violence des jeunes en Nouvelle-Calédonie

violence
Jean-Jacques Urvoas et Sonia Lagarde
Jean-Jacques Urvoas et Sonia Lagarde ©DR
A l'Assemblée nationale, Jean-Jacques Urvoas a fait "son baptême" aux questions au gouvernement. Le garde des Sceaux qui connaît bien la Nouvelle-Calédonie à répondu à la députée-maire de Nouméa Sonia Lagarde, inquiète de la hausse de la violence chez les jeunes. 
A la veille du Comité des signataires de l'accord de Nouméa, Sonia Lagarde, députée de Nouvelle-Calédonie a tenu à alerter le gouvernement sur la délinquance juvénile qui selon elle est en nette augmentation. La maire de Nouméa affirme que "71 % des cambriolages ont augmenté en 2015 par rapport à 2014 et 26 % de mineurs sont mis en cause dans ces affaires contre 21 % en 2014. 35 gendarmes ont été caillassés en 2015, contre 17 en 2014" Pour Sonia Lagarde, le sentiment d'impunité est fort et "il n'y a que 14 places au quartier des mineurs à la prison du Camp Est". La députée demande aux gouvernements une extension de ce quartier des mineurs. 

Marraine de Nouméa

Le nouveau garde des Sceaux a remercié la députée-maire pour cette question. "Merci de m'offrir ce baptême" a-t-il dit, vous êtes "ma marraine de bienveillance". Jean-Jacques Urvoas a souligné qu'il répondrait avec respect aux députés de l'opposition, tout comme à ceux de la majorité. Après avoir condamné l'agression d'un gardien de prison au Camp Est, le ministre a reconnu que les chiffres étaient inquiétants, mais il a affirmé qu'il y avait suffisamment de places pour les mineurs au centre pénitentaire.  

Regardez l'intervention de Sonia Lagarde, suivie de la réponse de Jean-Jacques Urvoas :


QAG de Sonia Lagarde sur la délinquance des... par