Il y a quarante ans, Mayotte votait pour son maintien dans le giron français

archives d'outre-mer
mayotte 1976
©Ina
Le 8 février 1976, les Mahorais choisissaient par référendum de restée rattachés à la France. L'île, devenue département français en 2011, reste la seule de l'archipel Comorien à ne pas être indépendante. 
Il y a quarante ans, les Mahorais choisissaient de rester français. Ou plutôt, la France, conformément au principe du droit des peuples à disposer d'eux-mêmes organisait un référendum sur l'indépendance des Comores, un archipel composé de quatre îles. Les résultats, parus en décembre 1974, démontre un choix massif pour l'indépendance, à 96%.


Les résultats pris en compte île par île

Les Comoriens les plus favorable au maintien dans le giron français se trouvent dans leur immense majorité sur l'île de Mayotte. C'est alors que la France décide alors de diviser le pays et de prendre en compte les résultats île par île. Les Comores proclament leur indépendance en 1975. Et le 8 février 1976, la France organise un nouveau référendum, à Mayotte. Les Mahorais ont alors massivement choisi de rester dans la République française.
 
Regardez ce reportage de l'époque, du journaliste Bruno Masure, qui assurait avoit "l'impression de revenir 500 ans en arrière" et parlait alors d'habitants vivant "dans la misère mais apparemment heureux".