outre-mer
territoire

Lucien Jean-Baptiste: "Pour l'instant, j'ai ma place en écrivant, en réalisant et en jouant"

cinéma
Lucien Jean-Baptiste sur le tournage d' "Il a déjà tes yeux"
Alors que DieuMerci, le prochain film de Lucien Jean-Baptiste, sort au cinéma début mars 2016, le réalisateur antillais vient tout juste de terminer le tournage d'une autre comédie intitulée Il a déjà tes yeux. Rencontre avec un réalisateur très productif.

"On fait du cinéma, pas de la chirurgie cardiaque!". C'est par ces mots qu'il nous a dit au revoir. On venait de passer une bonne partie de la journée avec lui, pour la fin du tournage de sa dernière comédie, Il a déjà tes yeux.
Nous, on voulait juste le remercier parce qu'il nous avait consacré du temps. Mais Lucien Jean-Baptiste n'est pas du genre à se prendre la tête. Il est tranquille, disponible et surtout à l'écoute.


Bébé blanc, parents noirs


Le pitch de son film est à la fois tout simple et très fort: l'adoption de Benjamin, petit blond aux yeux bleux, par un couple de noirs. Sur le tournage, le réalisateur est très présent. Sympa avec nous, comme avec ses comédiens. Il est attentif aux moindres faits et gestes de ses figurants, toujours prêt à prodiguer des conseils... Un peu comme une nounou finalement.
L'image fait rire Aîssa Maïga. Elle incarne Sali, la mère de Benjamin dans Il a dejà tes yeux. "J'aime beaucoup l'idée de Lucien en nounou!... Bon, moi, je n'en cherche pas spécialement une, mais je trouve que ça lui va vraiment bien!"

 

Lucien Jean-Baptiste et Aïssa Maïga
©A. L


Un réalisateur fédérateur


Son équipe, Lucien sait donc la choyer. Mais là n'est pas sa seule qualité: sa force, c'est sa capacité à rassembler les gens, à éviter les clivages. Comme nous l'explique Aïssa Maïga:

Ce qui est vrai en plateau, l'est également dans son cinéma. Le réalisateur est très sensible à la question du "vivre ensemble". Ecoutez plutôt:


Et aussi comédien


Sur le tournage, Lucien est également acteur. La double casquette, il gère. Jouer dans ses films, c'est devenu une habitude:

"Je suis entré dans le cinéma comme ça. Pour l'instant, j'ai ma place en écrivant, en réalisant et en jouant. Mais c'est vrai que c'est du boulot."









"Sa croix", comme il aime à le dire, il ne la lâcherait pour rien au monde. Et jusqu'ici, la stratégie lui a plutôt réussi...

Depuis La Première étoile, Lucien Jean-Baptiste s'est fait une place dans le monde du cinéma. Et surtout, auprès du grand public. Le Martiniquais est devenu un réalisateur "bankable". Une exception parmi les cinéastes antillais. Pour Il a déjà tes yeux par exemple, outre un joli casting (Aïssa Maïga, Vincent Elbaz, Zabou Breitman), Lucien a pu tabler sur neuf semaines de tournage et un budget de cinq millions d'euros... vraiment pas mal pour une comédie!

Prochaines étoiles


Tout lui sourit. Et on ne voit pas ce qui pourrait l'arrêter... Car si le Lucien est tranquille, il n'en est pas moins un travailleur acharné. Insatiable? Un tantinet boulimique serait-on tenté de dire... Cette année, il  jouera dans DieuMerci, son prochain film, dont la sortie est prévue le 9 mars 2016. Il sera également à l'affiche du Gang des Antillais de Jean-Claude Barny, où il tiendra le rôle de Patrick Chamoiseau. De quoi patienter jusqu'à début 2017, pour la sortie d'Il a déjà tes yeux.


 

Publicité