outre-mer
territoire

Zika : Marisol Touraine en Guadeloupe, Martinique et Guyane de mercredi à dimanche

zika
larves moustiques
Larves de moustiques en laboratoire. ©CHRISTIAN CHARISIUS/DPA
La ministre de la Santé Marisol Touraine se rendra en Guadeloupe, en Martinique et en Guyane de mercredi à dimanche pour faire le point sur la progression du Zika dans ces trois territoires et les mesures mises en place, selon le ministère. 
Elle se rendra d'abord en Guadeloupe, où elle participera notamment jeudi matin à une réunion du comité de suivi et de coordination Zika, avec les représentants des services de l'État, des collectivités territoriales et les socioprofessionnels impliqués.
        
Elle assistera ensuite, dans une école des Abymes, à la présentation de "Sapik", un outil numérique interactif d'éducation à la prévention des piqûres de moustiques auprès des élèves, puis rencontrera sur le terrain "une équipe de lutte anti-vectorielle", qui lui présentera les différentes actions de prévention menées.
        

Suivi des grossesses 

La ministre poursuivra par la visite du Centre hospitalier universitaire de Pointe-à-Pitre, où elle rencontrera notamment les équipes du dispensaire de la PMI (Protection maternelle et infantile) sur le suivi des grossesses et les équipes de la maternité. Marisol Touraine poursuivra sa tournée en Martinique vendredi et en Guyane samedi, "dans le même esprit", a précisé le ministère de la Santé, qui n'a pas encore détaillé les étapes de son programme sur place.
        

La Guadeloupe moins touchée 

En Martinique, les cas de Zika ne sont plus biologiquement confirmés (par analyse sanguine) sauf pour les femmes enceintes et les patients avec des formes graves ou des complications. Au 14 février, 6.050 cas cliniquement évocateurs étaient recensés.
        
En Guyane, où seules les communes du littoral sont en épidémie, on comptait à la mi-février 790 cas évocateurs et 99 cas biologiquement confirmés, dont dix femmes enceintes. En Guadeloupe, moins touchée, le nombre de malades augmente progressivement. On comptait 221 cas cliniquement évocateurs au 14 février et 25 cas biologiquement confirmés au 17 février, dont deux femmes enceintes. Saint-Martin compte 7 cas biologiquement confirmés, dont une femme enceinte.
Publicité