Fiona : l'état de catastrophe naturelle reconnu pour 22 communes de Guadeloupe

intempéries
quartier sinistré de Goyave
Quartier sinistré de Goyave ©L. Gaydu
La décision est parue au journal officiel de ce samedi. Grâce à cette reconnaissance officielle, les habitants de ces communes vont pouvoir se rapprocher de leurs assurances pour obtenir des dédommagements après le passage de la tempête Fiona.

L'état de catastrophe naturelle a été reconnu dans 22 des 32 communes que compte la Guadeloupe. C’est dire les ravages qu’a causés la tempête Fiona qui a déferlé sur l'archipel la semaine dernière. Cette reconnaissance facilite les démarches de dédommagements entamées auprès des assureurs par les sinistrés. 

Les communes concernées sont : Les Abymes, Baie-Mahault, Baillif, Basse-Terre, Bouillante, Capesterre-Belle-Eau, Gourbeyre, La Désirade, Deshaies, Le Gosier, Goyave, Lamentin, Petit-Bourg, Pointe-à-Pitre, Pointe-Noire, Port-Louis, Saint-Claude, Saint-François, Sainte-Rose, Trois-Rivières, Vieux-Fort et Vieux-Habitants.

Le ministre délégué aux Outre-mer a visité les sinistrés 

Jean-François Carenco, le ministre délégué aux Outre-mer s’est déplacé en Guadeloupe mercredi et jeudi pour constater l’étendue des dégâts. Il a annoncé lors de son premier jour de visite l'arrivée imminente d'une usine mobile qui permettra de produire de l'eau potable à partir de l'eau des rivières. Le ministre a également écouté les sinistrés de Rivière Sens le lendemain. 

À ce jour, la tempête Fiona a fait un mort et 60 000 personnes attendent toujours d’avoir accès à de l’eau potable.