Accusé de viol, Alex Ursulet est placé sous le statut de témoin assisté et évite une mise en examen

justice
Maître Alex Ursulet
Maître Alex Ursulet ©FRANCOIS GUILLOT / AFP
L'avocat Alex Ursulet, accusé de viol par une ancienne stagiaire et placé en garde à vue, n'a pas été mis en examen mercredi soir, contrairement aux réquisitions du parquet de Paris, indique l'un de ses avocats, maître Frédérique Pons. 
Avocat pénaliste réputé, Alex Ursulet, qui a notamment assuré la défense du meurtrier en série Guy Georges ou de l'ancien maire de Grenoble Alain Carignon, a été déféré mercredi après-midi au parquet de Paris après deux journées de garde à vue et une confrontation avec la plaignante dans la matinée où "chacun est resté sur ses positions", selon une source proche du dossier. Le parquet a alors ouvert une information judiciaire pour "viol par personne ayant autorité".

Présenté dans la foulée à un juge d'instruction, Alex Ursulet est toutefois ressorti libre et sous le statut de témoin assisté, intermédiaire entre celui de simple témoin et celui de mis en examen. Il est ordonné lorsqu'il y a des charges moins lourdes que celles qui entraînent une mise en examen.
 

Nous sommes au début de la procédure pénale et le juge d'instruction va désormais pouvoir instruire à charge et à décharge. Ce qui n'avait jamais été fait jusqu'à maintenant et désormais il va voir ce qu'il en est. Le juge d'instruction prend une décision à l'ouverture de cette information quand la personne est présentée et il a considéré qu'il n'y avait pas d'éléments justifiant une mise en examen. C'est parfaitement conforme à l'état du dossier qui est inconsistant.

Maître Marie Marie Burguburu, avocat d'Alex Ursulet 


 

Maître Marie Burguburu, avocate d'Alex Ursulet


Le Conseil de l'ordre, saisi des faits, l'avait radié du barreau de Paris le 31 décembre dernier à l'issue d'une enquête disciplinaire. Me Ursulet a fait appel de cette décision.
 

Plainte pour viol et harcèlement sexuel

L'avocat de 63 ans, ancien conseiller régional RPR de Martinique, fait l'objet d'investigations judiciaires depuis qu'une jeune femme de 27 ans, également avocate, a porté plainte contre lui à la mi-octobre pour "viol" et "harcèlement sexuel". La plaignante avait effectué un stage dans son cabinet parisien en janvier 2018 dans le cadre de sa formation. Dans sa plainte, elle raconte avoir été violée dans le cabinet d'Alex Ursulet, après un déjeuner où ce dernier se serait montré pressant.

Elle y produit des attestations de témoins et des copies de SMS. Me Ursulet a de son côté porté plainte pour "dénonciation calomnieuse", mais aussi pour "faux" et "tentative d'escroquerie au jugement".
 

Cette décision (statut de témoin assisté) est étonnante au regard des éléments dans le dossier et des mensonges éhontés d'Alex Ursulet. Aujourd'hui n'était que la première étape, les faits subis par ma cliente sont extrêmement graves et ils seront in fine démontrés par cette instruction. 

Me Thibault Laforcade, avocat de la plaignante



Ancien associé de Jacques Vergès et fils de l'ancien bâtonnier de Fort-de-France, Alex Ursulet s'était fait connaître en obtenant de son client Guy Georges qu'il avoue publiquement ses crimes lors de son procès aux assises en 2001.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live