Agen : un couple de Martiniquais présenté au juge d'instruction après le viol et la mort suspecte d'un bébé

faits divers
Palais justice Paris
©JACQUES DEMARTHON / AFP
Après 48h de garde-à-vue, un couple de martiniquais vient d'être présenté au juge d'instruction à Agen. Il est suspecté d'avoir violé et tué une fillette de 18 mois. Le couple nie les faits.
Après quarante-huit heures de garde-à-vue, la mère et le beau-père de la petite Joyanane, suspectés de l'avoir violée et tuée, viennent d'être conduits au palais de Justice d'Agen, selon les informations de France 3 Nouvelle-Aquitaine. Le juge d'instruction devra maintenant se prononcer sur une éventuelle mise en examen et placement en détention provisoire.

Lésions sur les parties génitales

En garde à vue depuis jeudi, le couple est suspecté d'avoir violé et tué la petite Joyanae. Dimanche 19 novembre, ils ont emmené la petite fille de 18 mois aux urgences de l'hôpital d'Agen, prétextant une mauvaise chute à la maison.

En arrêt cardio-respiratoire, le bébé est décédé, malgré l'intervention des médecins. Intriguée par des traces suspectes sur le corps de l'enfant, l'équipe médicale a alors effectué un signalement auprès du parquet. L'autopsie du corps de la fillette a révélé de nombreux traumatismes et des lésions sur les parties génitales, laissant supposer des violences sexuelles.

Le couple nie les faits

Originaire de la Martinique, le couple nie les faits, contestant, selon le parquet "tout fait de violence et tout acte de nature sexuelle sur l'enfant".