outre-mer
territoire

Aide à la filière sucrière à La Réunion et en Guadeloupe : "Le sujet est en débat" répond le gouvernement à Huguette Bello

agriculture
bello girardin assemblée nationale
©DR
La députée de La Réunion interrogeait ce mardi 18 juin le gouvernement sur le maintien en 2020 d'une aide annuelle de 38 millions pour la filière sucrière à La Réunion et en Martinique. "Vous aurez une réponse très rapidement", répond Annick Girardin qui explique que "le sujet est en débat". 
A l'Assemblée nationale, la députée de la deuxième circonscription de La Réunion Huguette Bello a interrogé ce mardi 18 juin le gouvernement à propos du maintien dans le projet de loi de finances 2020 d'une aide annuelle de 38 millions d'euros accordée à la filière sucrière à La Réunion et en Guadeloupe (28 millions pour La Réunion, 10 millions pour la Guadeloupe). 

La suppression de cette aide structurelle remettrait en cause le maintien même de la filière canne-sucre-rhum-énergie à La Réunion et des 18.300 emplois  qu'elle représente(...)

La fin de la compensation c'est la mise à mort de cette filière.

- Huguette Bello, députée de La Réunion


"L'aide compensatoire structurelle figurera-t-elle dans le projet de loi de finances 2020 ?", interroge en conclusion la députée.  
 

La réponse d'Annick Girardin

En réponse, la ministre des Outre-mer Annick Girardin a expliqué que "le gouvernement est pleinement mobilisé. Pour les Outre-mer, ce sont 40.000 emplois et un soutien financier important (...) Depuis mai 2017, une aide de 114 millions d'euros avait été ajoutée (pour trois ans) pour La Réunion et la Guadeloupe suite à la fin des quotas sucriers."

Le projet de loi de finances 202O est en cours. Ce sujet est en débat entre les différents ministères. C'est au coeur des préoccupations du ministre de l'agriculture et au coeur des miennes. Vous aurez une réponse très rapidement.

- Annick Girardin, ministre des Outre-mer


Regardez l'échange en vidéo 

Publicité