publicité

Air Caraïbes reprend ses vols directs vers Saint-Martin

La compagnie aérienne française Air Caraïbes a annoncé samedi la reprise le jour-même de ses vols à destination de l'aéroport international de Saint-Martin, dans la partie néerlandaise de cette île caribéenne, dévastée par le passage de l'ouragan Irma début septembre. 

Avion d'Air Caraïbes avant son atterrissage à l'aéroport international de Juliana dans la partie hollandaise de Saint-Martin © STEPHANE FRANCES / AFP
© STEPHANE FRANCES / AFP Avion d'Air Caraïbes avant son atterrissage à l'aéroport international de Juliana dans la partie hollandaise de Saint-Martin
  • La1ere.fr (avec AFP)
  • Publié le
L'aéroport Princess Juliana de Saint-Martin, célèbre pour sa piste proche d'une plage que les avions survolent avant de se poser, a rouvert vendredi après plus de six semaines d'inactivité. Cet aéroport, le principal pour ce territoire, avait été presqu'entièrement détruit par le passage de l'ouragan sur l'île.

Le premier vol d'Air Caraïbes a décollé à 12h20 de l'aéroport de Paris-Orly, avec 231 passagers à bord. "Air Caraïbes est convaincue que la reprise de ses vols directs long-courrier vers Saint-Martin Juliana marque une étape clé dans le rétablissement de l'île", a estimé la compagnie dans un communiqué.

L'île frappée de plein fouet par Irma

L'île de Saint-Martin, divisée en deux entre une partie française et une néerlandaise, a été frappée de plein fouet par le passage de l'ouragan Irma le 6 septembre dernier, qui a fait une quinzaine de victimes, dont 11 côté français. L'aéroport de la partie française moins endommagé que l'escale internationale a été utilisé pour l'organisation des secours (avions militaires et moyens courrier) mais ne peut pas accueillir de vols gros porteurs.

Principalement basée sur le tourisme, l'économie de l'île a particulièrement souffert de la catastrophe, 388 entreprises ayant demandé depuis des mesures de chômage partiel pour 2.346 salariés, sur un total d'environ 7.000. Avant le passage de l'ouragan, l'île présentait déjà un taux de 33,6% de chômage, qui désormais pourrait "atteindre les 60% voire plus" s'est inquiété le 12 octobre le président de la collectivité territoriale, Daniel Gibbs, à l'issue d'une réunion interministérielle consacrée aux îles de Saint-Martin et Saint-Barthélemy. Le Premier ministre Edouard Philippe doit se rendre sur les deux îles le 6 novembre prochain, afin de faire le point sur la situation.

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play