Alcool, tabac, cannabis: le point sur la consommation des jeunes Ultramarins

santé
drogues usage
©AFP
Quels sont les produits psychoactifs les plus prisés des jeunes ? Une récente enquête s'est penchée sur la consommation des adolescents de 17 ans. Dans les Départements d'Outre-mer, le tabac a beaucoup moins d'adeptes que dans l'Hexagone. En revanche, la consommation de cannabis est en augmentation.
Les jeunes Domiens moins portés sur les drogues que les autres? C'est le constat dressé par l'Observatoire français des drogues et toxicomanies (OFDT).
 

La Guadeloupe, La Martinique et la Réunion passées au crible

L'enquête a été réalisée pendant l'année 2014 sur les jeunes Français de 17 ans sollicités à l'occasion de la journée Défense et Citoyenneté.
Au total ce sont 23 201 adolescents qui ont répondu au questionnaire dans toute la France hexagonale et dans les départements de la Martinique, la Guadeloupe et La Réunion.
 
Objectif de la démarche: décrire les comportements de ces jeunes et leur consommation de produits psychoactifs: tabac, cannabis et alcool. Pour ce qui concerne les autres substances illicites, la question a été posée mais "la distribution des usages n'offre pas de grille de lecture géographique simple", précisent les enquêteurs.
 
Premier constat: les adolescents martiniquais, guadeloupéens et réunionnais consomment moins, voire beaucoup moins de produits psychoactifs que leurs homologues de l'Hexagone.
 
 

Les jeunes adeptes de la cigarette sont peu nombreux

La différence la plus frappante  s'observe sur la consommation de tabac. Pas moins de 32,4% des jeunes Hexagonaux déclarent fumer au moins une cigarette par jour. Les adolescents de l'ouest de la France, du sud, de la Corse et de la Bourgogne sont les plus grands consommateurs de tabac.
A contrario, c'est dans les Dom, et notamment aux Antilles  que les jeunes fumeurs sont les moins nombreux: seulement 12% des Martiniquais et la même proportion de Guadeloupéens déclarent une consommation quotidienne de tabac. Soit un écart avec la moyenne hexagonale de 20 points.

A La Réunion, les fumeurs sont plus nombreux (22%) même si l'écart  -10 points- avec la moyenne métropolitaine reste important. Le pourcentage de jeunes fumeurs est en légère baisse depuis 2011 pour la Guadeloupe et La Réunion et relativement stable en Martinique.
 
tableau tabac reunion 1

Les consommateurs occasionels d'alcool plus nombreux en Martinique qu'en Guadeloupe

 Les enquêteurs se sont également penchés sur l'expérimentation de la cigarette électronique, et là encore, quand les sondés sont 53% l'avoir testée, ils ne sont plus que 29% en Martinique, 35 % en Guadeloupe et 40% à la Réunion. 

C'est dans le nord-ouest de la France que l'usage régulier d'alcool, (au moins dix usages au cours de trente derniers jours précédent l'enquête) est le plus important. La proportion de buveurs réguliers s'élève à 22% chez les jeunes des Pays de la Loire.  Dans les  trois Dom étudiés, une fois encore, la proportion est bien plus faible que la moyenne métropolitaine, de 12,3%. Même constat pour la consommation occasionnelle, à l'exception de la Martinique ou le niveau est "statistiquement comparable à la moyenne nationale", soit 66% des sondés.
 

Le cannabis autant prisé Outre-mer que dans l'Hexagone

Si les Domiens sont globalement moins friands que les jeunes Métropolitains de cigarette et d'alcool, le constat est tout autre concernant le cannabis. En moyenne, 9,2% des français de 17 ans admettent fumer régulièrement du cannabis. C'est dans le sud (Midi Pyrénées, Languedoc-Roussillon et PACA) que les consommateurs sont les plus nombreux (entre 12 et 13%). En Martinique, et en Guadeloupe ils sont respectivement 7% et 4%. Et 8% des jeunes sondés réunionnais déclarent une consommation régulière.

 Usage et évolutions du cannabis à 17 ans -  Martinique
cannabis martinique
©Source : Enquête ESCAPAD 2014, exploitation régionale, OFDT

Usage et évolutions du cannabis à 17 ans - La Réunion
cannabis a la Réunion
©Source : Enquête ESCAPAD 2014, exploitation régionale, OFDT

Les chiffres du cannabis en hausse

Les jeunes Guadeloupéens en revanche semblent se désintéresser de la drogue douce avec une consommation, régulière ou occasionnelle, globalement en baisse ces dernières années.

Si ces chiffres sont inférieurs à la moyenne nationale, ils traduisent néanmoins une augmentation de proportions pour la Martinique et La Réunion. Les jeunes martiniquais n'étaient que 5% à fumer régulièrement des joints et 4% en 2008. A La Réunion, le nombre d'usagers est également en hausse sur les dix dernières années. 
Guadeloupe cannabis
OFDT- Enquête Escapad ©OFDT- Enquête Escapad




 
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live