outre-mer
territoire

Alexandre Lacazette, réconciliation en vue avec le Parc OL ?

football
Alexandre Lacazette
©PHILIPPE DESMAZES / AFP
Le grand pardon ou la rupture consommée ? Le buteur de Lyon, le Guadeloupéen Alexandre Lacazette, revient au Parc OL, dimanche contre Dijon, où il avait été sifflé par une frange de supporters ultras contre Nancy (4-0), le 8 février, lui reprochant ses envies de "changer d'air" l'été prochain.
"Les gens peuvent penser ce qu'ils ont envie. Je ne vais pas mettre tous les supporters dans le même sac. Je n'oublie pas ceux qui m'ont applaudi et cru en moi", a réagit
l'attaquant lyonnais après la victoire contre Alkmaar (4-1) aux Pays-Bas jeudi. Cible de violentes critiques pour avoir émis ses désirs de départ lors du prochain mercato estival, Lacazette (25 ans) a profité des deux rencontres loin du Parc OL pour continuer de s'illustrer avec son club formateur. 

lacazette
Alexandre Lacazette ©VALERY HACHE / AFP


Après avoir marqué un joli but à Guingamp où Lyon, 4e du championnat, Alexandre Lacazette s'est quand même incliné piteusement (2-1), il a réalisé un beau doublé à Alkmaar (4-1), en 16e de finale aller de l'Europa League, compétition que son club voudrait gagner pour jouer de nouveau la Ligue des champions la saison prochaine, avec ou sans lui.

Le pardon des supporters ?

Suffisant pour recevoir le grand pardon des supporters lyonnais, dimanche face à Dijon ? Pas certain au vu de la dynamique de l'OL, défait lors de trois de ses quatre derniers matches en Ligue 1 et relégué à 13 points du podium, beaucoup plus inquiétante à leurs yeux que les performances individuelles de Lacazette.
 

Visé par les supporters

"Avant de parler de vos envies d'ailleurs, faites gagner votre club formateur", lançait une banderole vindicative déployée parmi d'autres lors du match contre Nancy, il y a dix jours. Lacazette était le principal joueur visé après avoir confié lors d'un entretien au Canal Football Club, diffusé juste avant le derby perdu contre Saint-Etienne (2-0), l'éventualité d'un départ l'été prochain si un grand club formulait une proposition concrète à Lyon.

 


Défense du patron de l'OL

Le président Jean-Michel Aulas avait déploré un timing qu'il n'estimait pas le plus pertinent et s'était évertué à défendre son joueur, incrédule et le regard dans le vague lors de sa sortie sous les sifflets, au moment de son remplacement face aux Lorrains. "Alexandre est détruit psychologiquement et c'est sur un malentendu. Il n'a pas dit qu'il voulait partir de Lyon pour partir dans un grand club. Il est probablement le meilleur buteur du championnat avec Cavani et il n'a pas trahi la maison", avait dit le patron de l'OL.

Alexandre Lacazette et Jean-Michel Aulas, le 8 août 2015.
Alexandre Lacazette et Jean-Michel Aulas, le 8 août 2015. ©PHILIPPE DESMAZES / AFP

"On fait porter à des gamins, Alexandre a moins de 25 ans (sic), une pression immense face à des gens qui ne comprennent pas. Je suis déçu, ça me fait mal", avait insisté jean-Michel Aulas.

Stats et 'maturité' 

Avant d'affronter Dijon, Lacazette compte déjà 25 buts toutes compétitions confondues en 2016-2017. Et c'est la troisième saison consécutive qu'il atteint ou franchi la barre des vingt buts en Ligue 1.  L'attaquant d'origine guadeloupéenne mais natif de Lyon en a déjà inscrit 117 en 258 rencontres jouées avec l'Olympique lyonnais dont il est le 4e buteur derrière Fleury Di Nallo (222), Bernard Lacombe (149), Serge Chiesa (134) mais devant Juninho (100).
 

Un coach soulagé

"Il est sur la continuité des dernières saisons. Les chiffres parlent pour lui comme ses performances. Il y a non seulement les buts mais son attitude. Il participe aussi bien offensivement que défensivement", souligne son entraîneur Bruno Genesio, soulagé de "sa réaction positive". "Cela prouve qu'il a gagné en maturité. Il y a deux ou trois ans, il aurait été d'avantage touché. Il montre qu'il peut prendre du recul sur des événements contraires comme on en connaît toujours dans une carrière", ajoute-t-il.
 
"Alex n'a pas d'état d'âme. Il fait son travail. Jeudi à Alkmaar, les supporters ont été positifs avec lui lors de sa sortie. Lui a eu aussi une attitude positive envers eux et c'est mieux comme ça car nous avons besoin d'eux comme eux ont besoin d'une équipe performante pour prendre du plaisir au stade", espère Genesio.
 
Publicité