publicité

[Synthèse] Annick Girardin - Mayotte : deux jours de consultations avant de nouvelles annonces

La ministre des Outre-mer est arrivée ce dimanche à Mayotte. Annick Girardin va profiter des deux premiers jours de sa visite pour rencontrer les élus, l'intersyndicale et le collectif avant de lever le voile, mardi, sur de nouvelles annonces pour "construire l'avenir de Mayotte". 

© AG Tweeter
© AG Tweeter
  • La1ère
  • Publié le , mis à jour le
Pour sa troisième visite à Mayotte depuis son arrivée au ministère des Outre-mer, Annick Girardin a d'abord tenu a rencontrer les élus locaux pour "construire avec eux l'avenir de Mayotte et renouer des liens de confiance", a t-elle indiqué. Annick Girardin rencontrera durant cette visite à Mayotte un certain nombre d'élus et d'acteurs économiques, associatifs, ainsi que le collectif et l'intersyndicale à l'origine du mouvement de lutte contre l'insécurité qui avait débuté le 20 février et entraîné près de six semaines de barrages routiers sur l'île. La ministre devrait faire mardi des annonces dans le cadre du plan pour Mayotte promis en réaction au mouvement social.


Pas de projet de Communauté d'archipel des Comores 

A l'occasion d'un point presse, la ministre des Outre-mer a insisté sur l'attachement de la France à Mayotte. 

Mayotte est français et restera français, il n'y a pas de discussion sur ce sujet (...) Une feuille de route a pu être réfléchie par un certain nombre de fonctionnaires (...) des notes ont pu exister en interne (...) mais c'est le politique qui décide.

Il faut arrêter de se faire peur.


Revenant sur les relations "difficiles" avec les Comores qui refusent les reconduites à la frontière de leurs ressortissants sur leur territoire, Annick Girardin s'est montrée ferme : "'Il n'y aura plus de visas français pour les comoriens". 

Trois étapes pour construire l'avenir de Mayotte

La ministre a indiqué que cette visite est la phase 2 de la crise qui a secoué l'île ces dernières semaines : "la phase une, c'est ma première visite avec des réponses d'urgence, la phase 2 concernera les réponses apportées par l'Etat sur le logement, l'éducation, l'aménagement du territoire, des transports... Des sujets qui parlent du quotidien des gens. Et puis il y aura une phase trois avec les assises des Outre-mer et des dossiers plus spécifiques à Mayotte qui nécéssitent un mois, deux mois de travail supplémentaires." 

 

Visite d'Annick Girardin à Mayotte

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play